La Bible et ses erreurs

La Bible est constituée de : 

  • Le Pentateuque (5 premiers livres)

  • Les Livres Historiques 

  • Les Livres Poétiques 

  • Les Livres Prophétiques 

  • Les Évangiles 

  • Les Épîtres de L’Apôtre Paul. 

  • Les Épitres de Jacques, Pierre, Jean et Jude

Nous croyons qu’à l’origine, la Bible était la parole de Dieu inspirée à l’homme. Cependant, l’étude des textes actuels contenus dans la Bible révèle des contradictions, des invraisemblances et des incompatibilités parfois monumentales. La découverte de ces erreurs ne devrait en aucun cas ébranler la Foi des croyants mais seulement leur faire réaliser que les livres que nous détenons actuellement ne sont pas les originaux et que ces fautes engagent seulement la responsabilité des hommes.

« Avant d’être une recueil de Livres, ce fut une tradition populaire qui n’eut d’autre support que la mémoire humaine, agent exclusif à l’origine de la transmission des idées. »

…Il y a tout lieu de penser qu’après la fixation du peuple juif en Canaan, c’est-à-dire à la fin du XIIIème siècle avant J.-C., l’écriture est employée pour transmettre et conserver la tradition, mais sans une entière rigueur, même quand il s’agissait de ce qui paraît aux hommes mériter le plus de pérennité, c’est-à-dire les lois. [Par exemple]: Parmi ces dernières, la loi, le Décalogue attribué à Dieu lui-même, est transmise dans l’Ancien Testament selon 2 versions: Exode 20: 1-21, et Deutéronome 5: 1-30. L’esprit est le même, mais les variations sont patentes.

On a le souci de fixer une documentation importante: contrats, lettres, listes de personnes (juges, hauts fonctionnaires des villes, listes généalogiques), listes d’offrandes, listes de butins. Ainsi furent constituées des archives qui apportèrent une documentation lors de la rédaction ultérieure des oeuvres définitives qui aboutirent aux livres que nous possédons. » ***

Au cours des siècles, avant que les livres soient définitivement scellés par l’Eglise Primitive, des versets ont été effacés, rajoutés, d’autres revus et corrigés pour des raisons politico-religieuses à différentes époques pour convenir à différentes communautés. 

Notre Bible actuelle est donc un mélange des livres originaux inspirés de Dieu additionnés de certains autres d’auteurs inconnus choisis et ajoutés par l’Eglise Primitive.  A titre d’exemple, voilà quelques-unes des erreurs auxquelles nous faisons allusion. Par souci de brièveté, nous n’en citerons que quelques-unes mais à la fin de cet article, nous vous indiquerons un ouvrage qui vous guidera dans l’étude, livre par livre,  la Bible en main, de ces erreurs.  J 

j

EXEMPLES D’ERREURS 

A- DANS L’ANCIEN TESTAMENT :

  • La Création.- Dans Genèse 1:3-5: Dieu créa la lumière le 1er jour et « sépara la lumière d’avec les ténèbres ». VERSUS: Genèse 1: 14-19: Dieu créa les luminaires le 4ème jour pour « séparer la lumière d’avec les ténèbres ».   

  • L’Exil de Caïn.- Genèse 4: 14: « Voici, Tu me chasses aujourd’hui de cette terre… quiconque me trouvera me tuera » De qui parle-t-il? Son frère mort et ses parents étaient les premiers habitants de la terre, de qui a-t-il donc peur?

  • Le Déluge.- Genèse 6: 19: « De tout ce qui vit, de toute chair, tu feras entrer dans l’arche 2 de chaque espèce, pour les conserver en vie avec toi: il y aura un mâle et une femelle. Des oiseaux selon leur espèce, … ». VERSUS Genèse 7:2-4: « Tu prendras auprès de toi 7 couples de tous les animaux purs, le mâle et sa femelle; 1 paire des animaux qui ne sont pas purs, le mâle et sa femelle.; 7 couples aussi des oiseaux du ciel, …. »

  • Le Déluge.- Genèse 7:19-23: Tout ce qui vivait sur la surface de la terre fut exterminé, hommes, animaux et plantes. « Il ne resta que Noë et ce qui était avec lui dans l’arche ». Les données historiques démontrent l’incompatibilité de ce récit avec la réalité. Les calculs historiques et bibliques situent le déluge vers le XXIème ou XXIIème siècle avant J.-C. C’est pour l’Egypte, la période qui précède le Moyen Empire. C’est en Babylonie, la 3ème dynastie d’Ur. Or, on sait parfaitement que l’Histoire prouve qu’ »il n’y eut pas d’interruption dans ces civilisations, donc pas d’anéantissement de toute l’humanité comme la Bible le voudrait ».***

« Il faut regarder les Écritures bibliques non pas en les parant artificiellement des qualités que l’on voudrait qu’elles possèdent, mais en examinant objectivement ce qu’elles sont. Cela implique non seulement la connaissance des textes, mais encore celle de leur histoire.

Cette dernière permet, en effet, de se faire une idée des circonstances qui ont conduit à des remaniements textuels au cours des siècles, à la lente formation du recueil tel que nous le possédons, avec des soustractions et des additions nombreuses. 

Ces notions rendent tout à fait plausible que l’on puisse trouver dans l’Ancien Testament des versions différentes d’un même récit, des contradictions, des erreurs historiques, des invraisemblances et des incompatibilités avec des données scientifiques bien établies. De telles choses sont tout à fait naturelles dans toutes les œuvres humaines anciennes. Comment n’en trouverait-on pas dans des livres écrits dans les conditions qui sont celles de l’élaboration du texte biblique ? 

…Le concile de Vatican (1962-1965) a avoué que « les livres de l’ancien Testament contiennent de l’imparfait et du caduc. » ***

 h

j

B- DANS LE NOUVEAU TESTAMENT : 

  • Les Généalogies de Jésus.- Mathieu 1: 1-17 VERSUS Luc 3: 23-38: les généalogies de Jésus dans Mathieu et Luc sont contradictoires.

  • La mort de Jésus.- Mathieu 12: 40: Jésus annonce qu’il restera en terre 3 jours et 3 nuits. « Or Mathieu, Marc et Luc situent la mort de Jésus la veille du sabbat, ce qui fait, certes porter le séjour en terre sur 3 jours. Mais ce laps de temps ne peut comprendre que 2 nuits et non 3 nuits. » Au fait, Jésus n’est resté au tombeau que 3 jours (dont 1 seul complet) et 2 nuits.

  • L’Ascension.- Luc 24: 1-53: Dans son évangile, Luc situe l’Ascension le Jour de Pâques. VERSUS Actes des Apôtres 1: 3: il situe la même Ascension 40 jours plus tard. « Après qu’il eut souffert, il leur apparut vivant, et leur en donna des preuves, se montrant à eux pendant 40 jours, et parlant des choses qui concernent le royaume de Dieu. »

  • Pêche miraculeuse au bord du Lac de Tibériade.- Jean 21: 1-14: « Jean fait un récit de l’apparition de Jésus ressuscité à ses disciples au bord du Lac de tibériade, qui n’est que la reproduction avec des détails surajoutés de la pêche miraculeuse présentée par Luc dans Luc 5: 1-11 comme un épisode survenu du vivant de Jésus. »

Les Evangiles sont des textes « s’adaptant aux divers milieux, répondant aux besoins des Eglises, exprimant une réflexion sur l’Ecriture, redressant les erreurs et répliquant même à l’occasion aux arguments des adversaires. Les évangélistes ont ainsi recueilli et mis par écrit, selon leur perspective propre, ce qui leur était donné par les traditions orales. » (Traduction oeucuménique de la Bible).  Ainsi, « les contradictions entre les Évangiles, les invraisemblances, les incompatibilités avec des données de la science moderne, les altérations successives des textes, font que les Évangiles contiennent des chapitres et des passages relevant de la seule imagination humaine. 

Mais ces défauts ne font pas mettre en doute l’existence de la mission de Jésus : les doutes planent seulement sur son déroulement. » 

Conclusion: « Une Révélation est mêlée à tous ces écrits, mais nous ne possédons aujourd’hui que ce qu’ont bien voulu nous laisser les hommes qui ont manipulé les textes à leur guise en fonction des circonstances dans lesquelles ils se trouvaient et des nécessités auxquelles ils avaient à faire face » 

 j

Pour lire le reste de l’article:

Page: 1- L’Islam et les Saintes Écritures

Page 3- Le Coran et sa transmission

Page 4.- La Bible, le Coran et la science

WEBO_ZONE=1; WEBO_PAGE=1; webogold_ok=0; if(webogold_ok==1){webogold_zpi(WEBO_ZONE,WEBO_PAGE,383943);}

3 réponses à “La Bible et ses erreurs”

  1. 27 03 2009
    TEBBAL (11:03:11) :

    Bismi allah al rahmane al rahim
    Excellent blog, vraiement excellent d’autant plus que le webmaster n’a peut etre pas la langue arabe comme langue maternelle.
    Je cite la langue arabe car la comprehension du coran oblige la connaissance parfaite de cette langue littéraire en plus d’autres connaissances telles d’histoires, scientifiques etc..
    Pour ma part la visite de ce blog m’a permis d’apprendre pas mal de choses et m’incite à y revenir.
    merci pour ce vous faites.
    Essalamou allaykoum.

  2. 10 12 2009
    Aboubachar kasidi (22:29:08) :

    Bismilla rahman…merci pour celui qui a fait ce blog..je suis très content pour me recherches biblique..j’aimerai avoir plus d’information biblique..

  3. 17 01 2010
    Amadou Ba (12:31:14) :

    Je pense tous ces choses la ne sont pas intéressent pour les chrétiens! Pour eux c’est la vérité. On a pas besoin de tromper les gens en fraisent les faut analyse.

    Critiqué c’est facile, et ce n’est pas par les critiques qu’on gagne les gens, tous le monde peu critiquer.

Laisser un commentaire




.::Dieu est bon::. |
SEL ET LUMIERE |
islam ma vie |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Jeunes Missionnaires Advent...
| LES ETOILES DE L'EGLISE " L...
| Messages et apparitions