La Sunna

Le terme Sunna (prononcer « Sounnah ») signifie « cheminement » ou « pratique(s) ».L’acception sunnite de ce terme est, généralement, « Tradition Prophétique », ce qui contient la pratique ordinaire du prophète Mahomet, à savoir :

  • ses dires,
  • ses actes,
  • ses approbations explicites ou implicites,
  • ses qualités morales personnelles (selon certains savants du hadith comme Boukhari ou Muslim).

La Sunna, seconde source législative de l’Islam, associée aux règles législatives du Coran qui est la première source de la loi, permet de définir la loi islamique, ou sharia.

b 

Les sciences de la Sunna

Les sciences de la Sunna sont reliées aux biographes du prophète Mahomet ainsi qu’à la collection et à l’explicitation des hadiths. Elles contiennent :

  • la biographie du prophète de l’islam,
  • les dires, actes, qualités morales et personnelles du prophète,
  • les chroniques des événements auxquels le prophète a participé (batailles, exil, rencontres, etc.) ainsi que leur contextualisation,
  • les sources des hadiths (soit la chaîne de personnes ayant rapporté la tradition) ainsi que les opinions et biographies des personnes qui ont rapporté ces hadiths,
  • la connaissance des hadiths abrogés et abrogeant,
  • la connaissance des hadiths qui posent des problèmes de compréhension,
  • la connaissance des hadiths non corroborés.

Les sciences de la Sunna étaient des sciences d’encyclopédistes qui nécessitaient une très grande rigueur, à la fois dans la collection des hadiths, mais aussi dans la recherche d’authenticité qui accompagnait cette collection.

Les ouvrages de hadiths sont encore très étudiés aujourd’hui tout autour du monde, non seulement par les spécialistes en droit islamique, mais aussi par les musulmans soucieux de tirer des enseignements, notamment spirituels de la vie du prophète Mahomet.

nb

Sens étendus du mot dans le Sunnisme

Dans certains contextes, le terme Sunna représente :

  • les pratiques religieuses surérogatoires (non obligatoires) comme la prière ou le jeûne, hors du contexte des cinq piliers ;
  • la loi islamique elle-même.

Exemple d’utilisation du terme Sunna de façon étendue :

  • l’utilisation du siwak (petit bâton de bois que l’on frotte sur les dents) est considéré comme une Sunna, dans le sens d’un acte méritoire mais pas obligatoire ;
  • Le hadith « Celui qui déteste ma Sounnah n’est pas des miens« , rapporté par al-Boukhari et Mouslim, prend ici le sens de « religion » (le sens de ce hadith est : qui se détourne de l’Islam ne fait pas partie des musulmans).

WEBO_ZONE=1; WEBO_PAGE=1; webogold_ok=0; if(webogold_ok==1){webogold_zpi(WEBO_ZONE,WEBO_PAGE,383943);}

Laisser un commentaire




.::Dieu est bon::. |
SEL ET LUMIERE |
islam ma vie |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Jeunes Missionnaires Advent...
| LES ETOILES DE L'EGLISE " L...
| Messages et apparitions