• Accueil
  • > Recherche : coran science

Arrêtons d’exclure les femmes! Ce n’est vraiment pas ça l’islam

14052009

Interview que le journal Suisse « journal 24h » a fait avec Asmaa Bekada l’année passée. L’interview a été publiée dans le journal et son site.

«Arrêtons d’exclure les femmes! Ce n’est vraiment pas ça l’islam» MUSULMANE | 00h00 Elle se dit féministe mais porte le voile. Elle est bardée de diplômes mais partage sa vie et ses convictions avec l’un des théologiens islamistes les plus écoutés. Pour le meilleur et pour le pire.  

Arrêtons d'exclure les femmes! Ce n'est vraiment pas ça l'islam dans Croyances Rites et Pratiques clip_image001© Andrés Allemand | journal 24h /  Suisse. 

Asmaa Bekada, épouse du théologien islamiste Youssef Al Qardaoui.  

ANDRÉS ALLEMAND | 19 Avril 2008 | 00h00
«Exclusivement femme». Tel est le titre de l’émission qui a fait connaître Asmaa Bekada au sein de la célèbre chaîne satellitaire arabe Al-Jazira. Licenciée en mathématiques, docteur en sciences politiques, cette Algérienne est aussi l’épouse de l’influent théologien Youssef Al-Qardaoui. Dirigeant de l’Union mondiale des oulémas musulmans, l’un des chefs spirituels des Frères musulmans tient lui aussi une émission sur Al-Jazira. «Les Occidentaux le trouvent radical, les musulmans le disent modéré», s’en amuse Asmaa Bekada.
Rencontre.
 

Que pensez-vous de ces femmes légèrement habillées qu’on voit très souvent à Doha, au Qatar? 

Je pense que la diversité permet de belles interactions. Chacun est libre de rechercher la vérité, de faire ses expériences. Il faut que cela reste un choix de femme.  

Pourquoi portez-vous le voile? 

Le hijab, j’y suis venue très naturellement en Algérie, parce que j’ai réalisé qu’il produisait plus d’équilibre dans mes relations. Les hommes étaient obligés de voir en moi une personne à part entière, autre chose que de la provocation directe. Je me sentais plus respectée. C’est cette réalité sociale qui s’est imposée à moi, je ne suis pas allée la chercher dans le Coran…  

Comment pouvez-vous dire que les femmes sont ainsi respectées à part entière alors qu’elles doivent se cacher, parfois même le visage? 

Ah non, pas question de cacher le visage! Ça coupe toute communication. Ce qu’imposèrent les talibans en Afghanistan, c’est terrible: l’exclusion de la femme. Ce n’est pas cela, l’islam. Mon mari, qui est souvent taxé d’extrémiste en Occident, a refusé de participer à des conférences parce que des femmes n’y étaient pas autorisées… Quant à moi, je milite pour la mixité. Partout.  

Même dans les mosquées? 

Surtout dans les mosquées! Elles sont inadmissibles, ces barrières entre hommes et femmes! Rien ne les justifie, et sûrement pas le Coran. Si dans les premières communautés, on demandait aux femmes de ne pas occuper les premiers rangs, c’était là encore pour que les hommes ne soient pas distraits durant la prière. Mais le Prophète était très proche des femmes, il n’était pas question de mettre une séparation.  

Depuis peu, pour la première fois en terre wahhabite, les chrétiens du Qatar disposent d’une église. Cela vous choque-t-il? 

Au contraire, c’est réjouissant. Il faut qu’ils puissent pratiquer leur religion ici. Les musulmans ont bien le droit de construire des mosquées en Occident! La seule exception, à mon sens, c’est l’Arabie saoudite, où se trouvent les lieux saints. On n’imagine pas, n’est-ce pas, construire une mosquée au Vatican…  

Que pensez-vous des musulmans qui se convertissent au christianisme? 

Là-dessus, le Coran est très clair: chacun est libre de choisir sa religion. Ce qui est refusé, c’est le prosélytisme. Voilà pourquoi le récent baptême d’un musulman par le pape Benoît XVI a choqué. C’est très symbolique. D’autant plus que l’homme en question est connu pour être pro-israélien…  

Comment jugez-vous le Qatar, qui entretient des relations officielles avec Israël? 

Politiquement, la démarche me paraît intéressante. Beaucoup d’autres pays arabes la critiquent. Mais ils ne font pas autant pour le Hamas que le Qatar, qui lui apporte notamment une aide financière. Il y a beaucoup d’hypocrisie.  

Reconnaissez-vous à l’Etat d’Israël le droit d’exister? 

Personne dans le monde arabe ne veut de l’Etat d’Israël. Ceux qui disent le contraire, c’est par déception ou par pragmatisme. Mon avis, c’est qu’il faut laisser faire l’histoire. Accepter maintenant la solution politique de deux Etats côte à côte, pour soulager la souffrance du peuple palestinien. Mais à terme, les juifs doivent partir. Tout comme les Français ont fini par quitter l’Algérie. 

  

Courtoisie du frère A. Mitiche 




L’ISLAM EN HAÏTI

2022009

drapeauhaitien.bmp283pxstarandcrescentsvg.png En Haïti, nous ignorons tout ou presque de l’Islam, la 2ème plus grande religion au niveau mondial, après le Christianisme. Quelles sont les raisons de cette ignorance?    

Je n’ai pas la prétention de vous proposer une étude approfondie sur le sujet. Je me propose juste de partager avec vous mes réflexions qui, j’espère, retiendront assez votre attention pour que vous partagiez les vôtres avec nous 

Ma réponse est assez simple: elle passe par un bref examen de ces 3 points: 

Religion: Notre pays est essentiellement chrétien (quoique selon des sondages, plus de 2/3 de ses habitants pratiquent le vodou). C’est seulement depuis peu que, grace à quelques missionnaires étrangers, une très infime minorité d’haitiens a commencé à s’intéresser à l’Islam, élevant le nombre des conversions à moins de 5000, étalées sur une période de 20 ans, pour une population de plus de 8 millions d’habitants. 

boukinv.jpgNotons tout de même que certains historiens affirment que des esclaves musulmans ont joué un rôle primordial dans notre histoire et notre indépendance. En effet, notre grand révolutionnaire esclave, originaire de la Jamaïque, Boukman, était ainsi appelé car on parlait de lui en disant l’homme du Livre (Book Man). Et que le livre en question était le Coran, ce qui, contrairement à ce qu’on nous a enseigné, fait de lui un musulman plutôt qu’un vaudouisant. Les colons  français surnommaient cette oeuvre qu’il lisait souvent « le livre renversé ». Le Coran, étant écrit en langue arabe, se lit de la droite vers la gauche et le début du livre se situe à l’extrémité qui, dans les ouvrages occidentaux, en contient la fin.

boukman.jpg 

Et toujours selon ces historiens, notre fameuse Cérémonie du Bois Caïman n’était rien d’autre qu’une réunion de prière dans les bois chez l’imam. Bookman était l’imam (le prêtre, le chef religieux musulman) et cette réunion eut lieu dans les bois où il vivait ( « les bois chez l’Imam » = « Bwa Kay Imam » en créole qui a été retranscrit en français « Bois Caïman ». Par ailleurs, serait-ce une coïncidence que la « prêtresse » qui accompagna Boukman pendant la cérémonie s’appelait Cécile Fatiman  

« Fatima est le prénom de l’une des filles du prophète de l’Islam et chaque bon musulman se devait de donner ce prénom à sa première fille. Il en est ainsi chez les chrétiens croyants qui n’omettent pas de donner le prénom « Marie » à une de leur fille ». (Propos d’une musulmane appelée Fatima). Soulignons que tout musulman porte un nom musulman attribué par ses parents à la naissance ou choisi par lui-même à sa conversion.   

Par ailleurs, la date de cette cérémonie, le 14 Août 1791, où il est question de sacrifice, correspond au 14 Dhou Al-Hijja 1205 dans l’ère hégirienne (calendrier lunaire des Musulmans), date du dernier jour de la Fête du Sacrifice ( Aid-el-Adha ou Aid-el-Kébir) : fête célébrée en souvenir du sacrifice demandé par Dieu à Abraham. Abraham devait sacrifier son fils mais au dernier moment Dieu fit remplacer son fils par un mouton

Durant cette « Fête du sacrifice », les familles musulmanes tuent un mouton et le partagent entre elles et avec les pauvres. Elle est célébrée 70 jours après la fin du Jeûne de Ramadan, et marque la fin du Pèlerinage à la Mecque (Hajj). Elle dure 4 jours, du 10 au 14 Dhou Al-Hijja, ce qui correspondait précisément en l’année 1791 au 10 au 14 Août.

Le seul élement qui ne correspond pas à cette fête est que selon la tradition, l’animal sacrifié aurait été un porc et les Musulmans ne mangent pas de porcs. Mais combien de fois avons-nous vu le bouche-à-oreille transformer un fait en un récit tout-à-fait méconnaissable?!

En tout cas, si l’Histoire ne s’est pas trompée sur la date, Boukman et tant d’autre esclaves ayant été reconnus être des musulmans venus d’Afrique, principalement identifiés par leurs noms tels que le grand chef Halaou (Allahou), il y a de fortes chances que notre chère Cérémonie du Bois-Caïman ait été la célébration de L’Aïd-el-Adha!!!

Ce qui prouverait donc que notre nation, au lieu de devoir son Indépendance au vodou, la devrait plutôt à l’Islam, à Dieu plutôt qu’aux loas! Ce qui devrait aussi faire de notre pays un peuple majoritairement musulman par reconnaissance envers Allah, notre Dieu Unique!

                   

Éducation: Dans un pays où l’éducation est administrée par des écoles en majorité congréganistes et privées, les sujets contraires aux croyances de ces éducateurs sont souvent négligés sinon complètement ignorés.  

  Géographie: À la lumière des 2 points précédents, nous pouvons comprendre que notre éloignement géographique des pays berceaux de l’Islam (Moyen-Orient) représente un terrain favorable à la persistance de cette ignorance. Sans oublier notre proximité avec l’un des pays les plus hostiles au Moyen-Orient, qui, avec ses médias, s’acharne à véhiculer à travers le monde une image de l’Islam qui ne reflète en rien des convictions et croyances musulmanes, mais plutôt celles d’un groupe minoritaire de fanatiques comme il y en a dans toutes les religions.   

C’est ainsi que tout comme moi pendant longtemps, beaucoup d’haitiens, jeunes et vieux, ont encore de l’Islam, et maintenant plus que jamais, une opinion basée sur des rumeurs conçues par la mauvaise foi des uns et véhiculées par l’ignorance des autres, ce qui aboutit à une phobie d’une religion dont finalement nous ne savons absolument rien. J’ai pris conscience de mon ignorance durant un voyage à l’étranger où j’ai eu la chance de fréquenter au quotidien une personne musulmane qui m’a un jour, sans trop réaliser l’ampleur de son acte, présenté un livre qui, depuis, me fascine: Le Saint Coran (pdf)  

De retour dans mon pays, me retrouvant seule avec ma nouvelle Foi, j’ai entrepris de chercher de l’aide, une communauté de musulmans que je pourrais intégrer. Ma recherche restant infructueuse, j’ai eu l’idée de créer ce blog, avec ces 3 principaux objectifs en tête:  

- Réunir la communauté musulmane haïtienne dans le but de nous soutenir les uns les autres et de supporter, éclairer, accompagner les nouveaux convertis,  

- Inviter les Musulmans du monde entier à partager avec nous leurs expériences, bonnes et mauvaises, et à nous faire profiter de leur savoir et de leur sagesse acquise dans la pratique de la Religion de Dieu. 

- Présenter les principes de base de l’Islam aux non-croyants pour que nous n’ayons plus à nous justifier pour des actes non-musulmans revendiqués par des prétendus musulmans. Et peut-être qu’en nous connaissant mieux et en nous fréquentant, nos concitoyens vivant dans cette société moderne déchue et dans ce pays sur son déclin, trouveront dans notre Foi et notre humble communauté non seulement un oasis dans le désert de leurs tourments mais aussi et surtout une source intarissable de bénédictions sur le Chemin vers leur Destinée Finale.  

As-salam Alleikoum!

 

=====================================

=============
Transformez votre quotidien

en métamorphosant votre environnement!

 

L'ISLAM EN HAÏTI bouton8831       Ousurfer.com       Annuaire de Blogs

annuaire de blogs Annuaire blog quoi2neuf button

Watch my blog   Bleu Bonheur   Concours   Annuaire Blog 

Annuaire de Blogs   annuaire de blog    

WEBO_ZONE=1; WEBO_PAGE=1; webogold_ok=0; if(webogold_ok==1){webogold_zpi(WEBO_ZONE,WEBO_PAGE,383943);}

Trafic Booster




La Bible, le Coran et la science

18012009

« Et Nous n’avons envoyé de Messager qu’avec la langue de son peuple, afin de les éclairer. Allah égare qui Il veut et guide qui Il veut. Et, c’est Lui le tout Puissant, le Sage. » Sourate 14: 4

Que Dieu, dans sa grande Bonté, nous protège de l’égarement!

Si l’on se base sur le principe que Dieu ne pourrait inspirer des récits inexacts, pouvons-nous nous fier à celles des Saintes Écritures qui comportent des erreurs? 

  • Que croire quand, dans le même livre de la Genèse, il est mentionné d’abord que Dieu créa la lumière le 1er jour « pour séparer le jour des ténèbres », puis quelques versets plus tard, il est dit qu’Il a créé les luminaires le 4ème jour « pour séparer le jour des ténèbres » ? Comment croire le reste du récit quand dès les premiers versets, il y a une si grande contradiction 

  • Jean décrit l’épisode sur le Lac de Tibériade comme s’étant déroulé après la résurrection de Jésus, Luc le raconte comme ayant survenu pendant son ministère. Les auteurs prétendus des évangiles se contredisent entre eux alors qu’ils sont supposés être des témoins oculaires de son ministère: comment continuer à croire aveuglément toutes les paroles rapportées soi-disant de Jésus? 

Ce sont là deux misérables exemples parmi tant d’autres contradictions, erreurs historiques et invraisemblances scientifiques dont notre Bible actuelle est parsemée. Ne pas chercher à comprendre les raisons de ces erreurs ne ferait que jeter le doute dans nos pensées. Nous vous conseillons de vous y intéresser sérieusement avec un esprit intelligent pour comprendre les motivations de ces contradictions entre les auteurs. 

Cette étude devrait passer par : 

a) l’identification des vrais auteurs des textes :

  • Par exemple, Moïse est-il vraiment l’auteur des 5 premiers livres de la Bible ? Si tel est le cas, comment se fait-il qu’il explique sa propre mort au passé ? Deutéronome 34: 5-12   

  • Les apôtres Mathieu, Marc, Luc et Jean sont-ils les vrais auteurs des évangiles? Si oui, par exemple, pourquoi Jean parle toujours de lui-même à la 3ème personne en disant : « le disciple que Jésus aimait ». Et le livre ayant été écrit vers la fin du 1er siècle après J-C, jusqu’à quel âge a-t-il vécu pour l’écrire ? 

b) le mode de compilation et de transmission:

  • Dans le livre de Luc, l’auteur mentionne l’existence de plusieurs écrits antérieurs au sien: Luc 1: 1-4. Où sont tous ces évangiles ? Qui a choisi les livres appelés « canoniques »? Sur quels critères se sont basés leurs choix ? Pourquoi tant d’autres évangiles ont été qualifiés d’apocryphes et rejetés ? Saviez-vous qu’on a découvert depuis des siècles un évangile de Thomas ? Saviez-vous qu’il existe même un évangile de Judas ? Et qu’il est même question d’un Évangile de Jésus (pbsl)? 

Pour vous guider dans cette démarche, nous vous recommandons, si vous le permettez, le livre du Dr. Maurice Bucaille intitulé : « La Bible, le Coran et la science ». 

« Grâce à une étude objective des textes, Maurice Bucaille bouleverse nombre d’idées reçues sur l’Ancien Testament, les Évangiles et le Coran, cherchant à distinguer dans cet ensemble ce qui appartient à la Révélation de ce qui est entaché d’erreurs ou d’interprétations humaines. Son examen éclaire d’un jour nouveau le Livres Saints.  Au terme d’une lecture passionnante, il place le croyant devant un point capital : la continuité d’une Révélation émanant d’un même Dieu, avec des modes d’expression différents dans le temps. Ce qui conduit à méditer les facteurs qui, de nos jours, devraient spirituellement unir et non pas diviser juifs, chrétiens et musulmans. » Synopsis du livre  »La Bible, le Coran et la science » du Dr. Maurice Bucaille.

g

Docteur Maurice Bucaille

« Le Docteur Maurice Bucaille s’est trouvé en contact de la piété musulmane pendant l’exercice de ses fonctions de chirurgien. Il s’est trouvé à maintes reprises auscultant les âmes autant que les corps, ainsi il a découvert des aspects de l’Islam que beaucoup de monde ignorent.

Pour mieux comprendre, le Dr. Bucaille s’est mis a étudier le Coran et pour parfaire son étude, il apprendra la langue arabe ( langue du Coran). Au cours de son étude, à sa grande surprise il a découvert dans le Coran – entre autre – certaines informations scientifiques concernant des phénomènes que l’on ne peut comprendre qu’avec les lumières de la science moderne, ainsi que des informations historiques qui n’ont été élucidées qu’avec l’archéologie moderne. Il s’est également penché sur l’étude des Ecritures Saintes juives et chrétiennes.

Enfin il a présenté une part importante de ses recherches dans son livre : « La Bible le Coran et la science : les écritures saintes examinées à la lumière des connaissances modernes » écrit en français, publié pour la première fois en 1976. Ce livre ne tarda pas a attirer l’attention des chercheurs de vérité de tous les horizons. Ainsi il fut traduit en Anglais, Arabe, Allemand, Gujarati, Indonésien, Persan, Serbo-croate, Turc, Urdu et Bengali, la version française étant à sa 15ème édition en 1993. Il a eu le prix du livre d’or en 1986.

On signale également que le professeur Bucaille a publié en 1981 un excellent livre sur l’origine de l’homme intitule « L’homme, d’ou vient-il ? La réponse de la science et des écritures saintes » qui a été traduit à son tour en d’autres langues. Il a également co-écrit avec le professeur Talbi le livre intitulé « Réflexions sur le Coran » et il a écrit en 1988 « pharaons et la médecine » qui lui a valu le prix d’ Histoire de l’ Académie Française et le prix général de l’Académie Nationale de Médecine en 1991.»

L’Église a reconnu et a accepté ces dernières recherches du Dr. Bucaille comme étant une contribution valable à la connaissance humaine et l’auteur est devenu célèbre partout dans le monde, comme aux universités Cambridge et Oxford dans le Royaume-Uni,Yale et Harvard aux Etats-Unis. Il a été invité à donner des conférences dans leurs établissements.

En vertu de son impartialle et réaliste approche de la pensée de Quranic, et en vertu de son impartial et réaliste travail de discussion et de recherches, Dr. Bucaille a amené un certain nombre d’académiciens de haut rang à s’accorder avec lui et à accepter le fait le Coran est un Livre Divin, non pas écrit par un être humain mais réellement un Livre de Révélations de Dieu Tout-Puissant à son dernier prophète, Mohamed (pbsl).

M. Bucaille est d’avis que les résultats de ses recherches sont une cause de consternation et de contrariété pour les religieux occidentaux en raison de leur exposition antérieure à la propagande fausse et factice contre l’Islam et son Prophète (pbsl), par le clergé chrétien et par les écrivains et auteurs occidentaux manquant d’objectivité. Ces gens mal orientés ne pouvaient croire que le coran est la seule Écriture qui est restée sacro-sainte et exempte de tous changements, additions et interpolations, gardant par conséquent sa pureté pour guider l’humanité de tous temps, de tous pays dans toute crise imaginable.

j

Conclusion: C’est une étude sérieuse faite à la lumière de la logique, de la science, de l’Histoire, des techniques d’étude de textes, sans fanatisme envers aucun texte en particulier et envers aucune religion. D’ailleurs, le livre ne dévoile pas celle de l’auteur qui, dans tout l’ouvrage a montré le même respect envers tous les livres et tous les prophètes, son seul souci étant de démontrer la manipulation humaine de nos Livres Saints. Certaines sources assurent que le Docteur Bucaille se serait converti à l’Islam à la suite des études qui ont mené à la rédaction de ce livre. Nous le lui souhaitons, mais cette information n’a pas pu être confirmée.  j

hjn

Pour lire le début de l’article:

Page 1: L’Islam et les Saintes Écritures

Page 2: La Bible et ses erreurs

Page 3: Le Coran et sa transmission

WEBO_ZONE=1; WEBO_PAGE=1; webogold_ok=0; if(webogold_ok==1){webogold_zpi(WEBO_ZONE,WEBO_PAGE,383943);}




La Bible et ses erreurs

18012009

La Bible est constituée de : 

  • Le Pentateuque (5 premiers livres)

  • Les Livres Historiques 

  • Les Livres Poétiques 

  • Les Livres Prophétiques 

  • Les Évangiles 

  • Les Épîtres de L’Apôtre Paul. 

  • Les Épitres de Jacques, Pierre, Jean et Jude

Nous croyons qu’à l’origine, la Bible était la parole de Dieu inspirée à l’homme. Cependant, l’étude des textes actuels contenus dans la Bible révèle des contradictions, des invraisemblances et des incompatibilités parfois monumentales. La découverte de ces erreurs ne devrait en aucun cas ébranler la Foi des croyants mais seulement leur faire réaliser que les livres que nous détenons actuellement ne sont pas les originaux et que ces fautes engagent seulement la responsabilité des hommes.

« Avant d’être une recueil de Livres, ce fut une tradition populaire qui n’eut d’autre support que la mémoire humaine, agent exclusif à l’origine de la transmission des idées. »

…Il y a tout lieu de penser qu’après la fixation du peuple juif en Canaan, c’est-à-dire à la fin du XIIIème siècle avant J.-C., l’écriture est employée pour transmettre et conserver la tradition, mais sans une entière rigueur, même quand il s’agissait de ce qui paraît aux hommes mériter le plus de pérennité, c’est-à-dire les lois. [Par exemple]: Parmi ces dernières, la loi, le Décalogue attribué à Dieu lui-même, est transmise dans l’Ancien Testament selon 2 versions: Exode 20: 1-21, et Deutéronome 5: 1-30. L’esprit est le même, mais les variations sont patentes.

On a le souci de fixer une documentation importante: contrats, lettres, listes de personnes (juges, hauts fonctionnaires des villes, listes généalogiques), listes d’offrandes, listes de butins. Ainsi furent constituées des archives qui apportèrent une documentation lors de la rédaction ultérieure des oeuvres définitives qui aboutirent aux livres que nous possédons. » ***

Au cours des siècles, avant que les livres soient définitivement scellés par l’Eglise Primitive, des versets ont été effacés, rajoutés, d’autres revus et corrigés pour des raisons politico-religieuses à différentes époques pour convenir à différentes communautés. 

Notre Bible actuelle est donc un mélange des livres originaux inspirés de Dieu additionnés de certains autres d’auteurs inconnus choisis et ajoutés par l’Eglise Primitive.  A titre d’exemple, voilà quelques-unes des erreurs auxquelles nous faisons allusion. Par souci de brièveté, nous n’en citerons que quelques-unes mais à la fin de cet article, nous vous indiquerons un ouvrage qui vous guidera dans l’étude, livre par livre,  la Bible en main, de ces erreurs.  J 

j

EXEMPLES D’ERREURS 

A- DANS L’ANCIEN TESTAMENT :

  • La Création.- Dans Genèse 1:3-5: Dieu créa la lumière le 1er jour et « sépara la lumière d’avec les ténèbres ». VERSUS: Genèse 1: 14-19: Dieu créa les luminaires le 4ème jour pour « séparer la lumière d’avec les ténèbres ».   

  • L’Exil de Caïn.- Genèse 4: 14: « Voici, Tu me chasses aujourd’hui de cette terre… quiconque me trouvera me tuera » De qui parle-t-il? Son frère mort et ses parents étaient les premiers habitants de la terre, de qui a-t-il donc peur?

  • Le Déluge.- Genèse 6: 19: « De tout ce qui vit, de toute chair, tu feras entrer dans l’arche 2 de chaque espèce, pour les conserver en vie avec toi: il y aura un mâle et une femelle. Des oiseaux selon leur espèce, … ». VERSUS Genèse 7:2-4: « Tu prendras auprès de toi 7 couples de tous les animaux purs, le mâle et sa femelle; 1 paire des animaux qui ne sont pas purs, le mâle et sa femelle.; 7 couples aussi des oiseaux du ciel, …. »

  • Le Déluge.- Genèse 7:19-23: Tout ce qui vivait sur la surface de la terre fut exterminé, hommes, animaux et plantes. « Il ne resta que Noë et ce qui était avec lui dans l’arche ». Les données historiques démontrent l’incompatibilité de ce récit avec la réalité. Les calculs historiques et bibliques situent le déluge vers le XXIème ou XXIIème siècle avant J.-C. C’est pour l’Egypte, la période qui précède le Moyen Empire. C’est en Babylonie, la 3ème dynastie d’Ur. Or, on sait parfaitement que l’Histoire prouve qu’ »il n’y eut pas d’interruption dans ces civilisations, donc pas d’anéantissement de toute l’humanité comme la Bible le voudrait ».***

« Il faut regarder les Écritures bibliques non pas en les parant artificiellement des qualités que l’on voudrait qu’elles possèdent, mais en examinant objectivement ce qu’elles sont. Cela implique non seulement la connaissance des textes, mais encore celle de leur histoire.

Cette dernière permet, en effet, de se faire une idée des circonstances qui ont conduit à des remaniements textuels au cours des siècles, à la lente formation du recueil tel que nous le possédons, avec des soustractions et des additions nombreuses. 

Ces notions rendent tout à fait plausible que l’on puisse trouver dans l’Ancien Testament des versions différentes d’un même récit, des contradictions, des erreurs historiques, des invraisemblances et des incompatibilités avec des données scientifiques bien établies. De telles choses sont tout à fait naturelles dans toutes les œuvres humaines anciennes. Comment n’en trouverait-on pas dans des livres écrits dans les conditions qui sont celles de l’élaboration du texte biblique ? 

…Le concile de Vatican (1962-1965) a avoué que « les livres de l’ancien Testament contiennent de l’imparfait et du caduc. » ***

 h

j

B- DANS LE NOUVEAU TESTAMENT : 

  • Les Généalogies de Jésus.- Mathieu 1: 1-17 VERSUS Luc 3: 23-38: les généalogies de Jésus dans Mathieu et Luc sont contradictoires.

  • La mort de Jésus.- Mathieu 12: 40: Jésus annonce qu’il restera en terre 3 jours et 3 nuits. « Or Mathieu, Marc et Luc situent la mort de Jésus la veille du sabbat, ce qui fait, certes porter le séjour en terre sur 3 jours. Mais ce laps de temps ne peut comprendre que 2 nuits et non 3 nuits. » Au fait, Jésus n’est resté au tombeau que 3 jours (dont 1 seul complet) et 2 nuits.

  • L’Ascension.- Luc 24: 1-53: Dans son évangile, Luc situe l’Ascension le Jour de Pâques. VERSUS Actes des Apôtres 1: 3: il situe la même Ascension 40 jours plus tard. « Après qu’il eut souffert, il leur apparut vivant, et leur en donna des preuves, se montrant à eux pendant 40 jours, et parlant des choses qui concernent le royaume de Dieu. »

  • Pêche miraculeuse au bord du Lac de Tibériade.- Jean 21: 1-14: « Jean fait un récit de l’apparition de Jésus ressuscité à ses disciples au bord du Lac de tibériade, qui n’est que la reproduction avec des détails surajoutés de la pêche miraculeuse présentée par Luc dans Luc 5: 1-11 comme un épisode survenu du vivant de Jésus. »

Les Evangiles sont des textes « s’adaptant aux divers milieux, répondant aux besoins des Eglises, exprimant une réflexion sur l’Ecriture, redressant les erreurs et répliquant même à l’occasion aux arguments des adversaires. Les évangélistes ont ainsi recueilli et mis par écrit, selon leur perspective propre, ce qui leur était donné par les traditions orales. » (Traduction oeucuménique de la Bible).  Ainsi, « les contradictions entre les Évangiles, les invraisemblances, les incompatibilités avec des données de la science moderne, les altérations successives des textes, font que les Évangiles contiennent des chapitres et des passages relevant de la seule imagination humaine. 

Mais ces défauts ne font pas mettre en doute l’existence de la mission de Jésus : les doutes planent seulement sur son déroulement. » 

Conclusion: « Une Révélation est mêlée à tous ces écrits, mais nous ne possédons aujourd’hui que ce qu’ont bien voulu nous laisser les hommes qui ont manipulé les textes à leur guise en fonction des circonstances dans lesquelles ils se trouvaient et des nécessités auxquelles ils avaient à faire face » 

 j

Pour lire le reste de l’article:

Page: 1- L’Islam et les Saintes Écritures

Page 3- Le Coran et sa transmission

Page 4.- La Bible, le Coran et la science

WEBO_ZONE=1; WEBO_PAGE=1; webogold_ok=0; if(webogold_ok==1){webogold_zpi(WEBO_ZONE,WEBO_PAGE,383943);}




Le Coran et sa transmission

18012009

Après toutes les manipulations subies par la Bible aux mains des hommes, Dieu décida de restaurer Sa Parole véridique en transmettant une Révélation claire et directe à son dernier Prophète, Mahomet (pbsl) par l’intermédiaire de l’Ange Gabriel. 

« Ô gens du Livre, pourquoi mêlez-vous le faux au vrai et cachez-vous sciemment la vérité ? » Sourate 3 : 71 

En effet, « Il y a 14 siècles à peu près, dans une retraite de méditation des environs de la Mecque, Mahomet (pbsl) reçut de Dieu, par l’intermédiaire de l’Archange Gabriel, un premier message qui fut suivi, après une longue interruption, de révélations successives s’étalant à peu près sur vingt ans. Transcrits du vivant même du Prophète, mais aussi récités par cœur par ses premiers fidèles, et plus tard par de nombreux croyants autour de lui, tous ces éléments ont été rassemblés après sa mort (632 de l’ère chrétienne) en un livre appelé depuis lors le Coran. Il contient la Parole de Dieu, à l’exclusion de tout apport humain. La possession de manuscrits du 1er siècle de l’ère islamique authentifie le texte actuel. » 

« Ne méditent-ils donc pas sur le Coran ? S’il provenait d’un autre qu’Allah, ils y trouveraient certes maintes  contradictions ! » Sourate 4:82 

page en construction …

Pour lire le reste de l’article:

Page 1: L’Islam et les Saintes Écritures

Page 2: La Bible et ses erreurs

Page 4: La Bible, le Coran et la science

WEBO_ZONE=1; WEBO_PAGE=1; webogold_ok=0; if(webogold_ok==1){webogold_zpi(WEBO_ZONE,WEBO_PAGE,383943);}




L’ISLAM ET LES SAINTES ÉCRITURES

11012009

« Chacune des 3 religions monothéistes possède un recueil d’Écritures qui lui est propre. Ces documents constituent le fondement de la foi de tout croyant, qu’il soit juif, chrétien ou musulman. Ils sont pour lui la transcription matérielle d’une révélation divine, directe comme dans le cas d’Abraham et de Moïse qui reçurent de Dieu même les commandements, ou indirectes dans le cas de Jésus qui déclare parler au nom du Père, et de Mahomet qui transmet aux hommes la Révélation communiquée par l’Archange Gabriel ».*** 

Les Musulmans croient dans les Saintes Ecritures. 

   torah203.jpg   abrahamscrolls.jpg      

  psaumesdedavid.jpg      injilsharifcoverl.jpg  

exemplaireoriginalducoran1.jpg

« Dites : “Nous croyons en Allah et en ce qu’on nous a révélé, et en ce qu’on a fait descendre vers Abraham et Ismaël et Isaac et Jacob et les Tribus, et en ce qui a été donné à Moïse et à Jésus, et en ce qui a été donné aux prophètes, venant de leur Seigneur : nous ne faisons aucune distinction entre eux. Et à Lui nous sommes Soumis”. Sourate 4:136.

« Il a fait descendre sur toi le Livre avec la vérité, confirmant les Livres descendus avant lui . Et Il fit descendre la  Thora et l’évangile«  Sourate 3:3 

« Nous n’avons envoyé, avant toi, que des hommes auxquels Nous avons fait des révélations. Demandez donc aux gens du rappel si vous ne savez pas. (Nous les avons envoyés) avec des preuves évidentes et des Livres Saints. Et vers toi, Nous avons fait descendre le Coran, pour que tu exposes clairement aux gens ce qu’on a fait descendre pour eux et afin qu’ils réfléchissent. » Sourate 16:43-44 

JK

Nous reconnaissons donc: 

1.-Le Tawrat (La Torah) : révélé directement à Moïse par Dieu -confondu par erreur dans la tradition avec le Pentateuque: les 5 premiers livres de la Bible écrits par différents auteurs mais attribués à Moïse (pbsl) par certains chefs religieux-.

torah.jpg«  Nous avons fait descendre la Thora dans laquelle il y a guide et lumière. C’est sur sa base que les prophètes qui se sont soumis à Allah, ainsi que les rabbins et les docteurs jugent les affaires des Juifs. Car on leur a confié la garde du Livre d’Allah, et ils en sont les témoins. Sourate 5:44 

« Nous avons déjà apporté a Moïse et Aaron le Livre du discernement (la Thora) ainsi qu’une lumière et un rappel pour les gens pieux. » Sourate 21:48 

L

2.-Le Suhuf révélé à Abraham (pbsl) : livre égaré ? ou Sefer Yetzirah? 

abrahamscrolls.jpg« Ceci se trouve, certes, dans les Feuilles anciennes,  les Feuilles d’Abraham et de Moïse ». Sourate 87:18-19 

« Ne lui a-t-on pas annoncé ce qu’il y avait dans les feuilles de Moïse et celles d’Abraham qui a tenu parfaitement [sa promesse de transmettre] qu’aucune [âme] ne portera le fardeau (le péché) d’autrui » Sourate 53:37-38 

hj

3.-Le Zabour (Livre des Psaumes) qui fut inspiré principalement à David (pbsl) 

psaumesdedavid.jpg« Nous t’avons fait une révélation comme Nous fîmes à Noé et aux prophètes après lui. Et Nous avons fait Révélation à Abraham, à Ismaël, à Isaac, à Jacob, aux Tribus, à Jésus, à Job, à Jonas, à Aaron et à Salomon, et Nous avons donné le Zabour à David. » Sourate 4:163 

« Et ton Seigneur est plus Connaisseur de ceux qui sont dans les cieux et sur la terre. Et parmi les prophètes, Nous avons donné à certains plus de faveurs qu’à d’autres. Et à David nous avons donné le “Zabour” . » Sourate 17:55 

n

4.-L’évangile qui fut donné à Jésus (pbsl) : Injil : un évangile de Jésus égaré ? les 4 évangiles ? le Nouveau Testament ? 

04072006nad07gospel2g701rs3b01.jpg« Et Nous avons envoyé après eux Jésus, fils de Marie, pour confirmer ce qu’il y avait dans la Thora avant lui. Et Nous lui avons donné l’évangile, où il y a guide et lumière, pour confirmer ce qu’il y avait dans la Thora avant lui, et un guide et une exhortation pour les pieux. » Sourate 5:46 

« Et quand Allah dira : « Ô Jésus, fils de Marie, rappelle-toi Mon bienfait sur toi et sur ta mère quand Je te fortifiais du Saint-Esprit. Au berceau tu parlais aux gens, tout comme en ton âge mûr. Je t’enseignais le Livre, la Sagesse, la Thora et l’évangile ! » Sourate 5:110 

hm

5.-Le Coran qui a été récité au Prophète Mohammed (pbsl) par l’Ange Gabriel

coranmanuscrit2.jpg  « Voici un Livre (le Coran) béni que Nous avons fait descendre, confirmant ce qui existait déjà avant lui, afin que tu avertisses la Mère des Cités (la Mecque) et les gens tout autour. Ceux qui croient au Jour dernier, y croient et demeurent assidus dans leur Salat. » Sourate 6:92 

untitled101.bmp« Et voici un Livre (le Coran) béni que Nous avons fait descendre – suivez-le donc et soyez pieux, afin de recevoir la miséricorde, afin que vous ne disiez point : “On n’a fait descendre le Livre que sur deux peuples avant nous, et nous avons été inattentifs à les étudier . Ou que vous disiez : “Si c’était à nous qu’on avait fait descendre le Livre que nous aurions certainement été mieux guidés qu’eux.” Sourate 6:155-157 

coran.jpg« Dis : “Même si les hommes et les djinns s’unissaient pour produire quelque chose de semblable à ce Coranils ne sauraient produire rien de semblable, même s’ils se soutenaient les un les autres”. » Sourate 17:88  

*** Extrait du livre « La Bible, le Coran et la science » du Dr. Maurice Bucaille   

Lire la suite:

Page 2: La Bible et ses erreurs m

Page 3: Le Coran et sa transmission

Page 4: La Bible, le Coran et la science

 

WEBO_ZONE=1; WEBO_PAGE=1; webogold_ok=0; if(webogold_ok==1){webogold_zpi(WEBO_ZONE,WEBO_PAGE,383943);}




Barack Hussein Obama II et l’Islam

1012009

obamaturban.jpg

« La presse américaine s’est emparée de ce cliché diffusé par le site conservateur Drudge Report représentant Barack Obama coiffé d’un turban kényan, lors d’un voyage dans la province de Wajir (nord-est du pays) en 2006. L’état-major du sénateur de l’Illinois a dénoncé les méthodes du camp Clinton. » (Garder en tête qu’il est fréquent pour les figures publiques de porter le costume traditionnel d’un pays pendant sa visite!)

J

FAITS:

Barack Hussein Obama II est né à Honolulu, Hawaii, d’un père musulman et d’une mère athée. Ses parents divorcèrent quand il avait 2 ans, et sa mère épousa un autre musulman. Ã l’âge de 6 ans, ils partirent pour l’Indonésie, où il fréquenta plus tard pendant 2 ans une école musulmane. 

h 

OBAMA EST-IL MUSULMAN ?

Arguments pour :

  1. Son père et son beau-père étaient musulmans, il est donc logique de penser qu’il a été influencé dès son plus jeune âge par l’Islam. 
  2. À l’âge de 8 ans, il a fréquenté une école musulmane : son éducation a donc été empreinte des principes de l’Islam et son jeune esprit endoctriné. 
  3. Il a grandi en Indonésie qui est, par sa population, le plus grand pays musulman du monde. Les chiffres officiels de 1998 indiquaient que 88% des Indonésiens sont musulmans, 5% protestants, 3% catholiques, 2% hindouistes, 1% bouddhistes, le 1% restant étant constitué d’ »autres » religions, ce qui inclut le judaisme et le christianisme orthodoxe. L’Islam y est présent dans tous les aspects de la vie quotidienne. 

Arguments contre : 

  • Peut-on vraiment dire qu’Obama a grandi dans une famille musulmane pratiquante? : 
    • Son père et son beau-père n’étaient pas des musulmans pratiquants, si oui auraient-ils épousé une athée? 
    • Sa mère était athée. Il est évident qu’elle a voulu l’exposer aux 2 plus grandes religions mondiales, ce qui prouve une grande ouverture d’esprit mais suppose aussi qu’elle n’aurait pas laissé ses époux forcer une religion sur son enfant. Comme le président Obama l’a dit dans son livre The Audacity of Hope:

« I was not raised in a religious household. For my mother, organized religion too often dressed up closed-mindedness in the garb of piety, cruelty and oppression in the cloak of righteousness. However, in her mind, a working knowledge of the world’s great religions was a necessary part of any well-rounded education. In our household the Bible, the Koran, and the Bhagavad Gita sat on the shelf alongside books of Greek and Norse and African mythology.

On Easter or Christmas Day my mother might drag me to church, just as she dragged me to the Buddhist temple, the Chinese New Year celebration, the Shinto shrine, and ancient Hawaiian burial sites.In sum, my mother viewed religion through the eyes of the anthropologist; it was a phenomenon to be treated with a suitable respect, but with a suitable detachment as well. »

Traduction: 

«    Je n’ai pas été élevé dans un foyer religieux. Pour ma mère, la religion organisée a trop souvent servi à déguiser l’étroitesse d’esprit en piété, la cruauté et l’oppression sous le manteau de la droiture. Cependant, dans son esprit, la connaissance fonctionnnelle des grandes religions du monde était nécessaire à une éducation efficace. Chez nous, la Bible, le Coran, et le Bhagavad Gita étaient posés sur l’étagère à côté des livres de mythologie grecque, norse et africaine.

Le jour de Pâques ou de Noël ma mère pourrait me traîner à l’église, tout comme elle me traînait au temple bouddhiste, à la célébration chinoise du Nouvel An, au tombeau de Shinto, et aux sites d’enterrement antiques hawaïens. En somme, ma mère regardait la religion avec les yeux de l’anthropologue ; c’était un phénomène à traiter avec respect aussi bien qu’avec détachement. »

Avouons quand même que cette déclaration sonne comme celle de quelqu’un qui veut paraître ouvert à toutes les religions: exactement les propos qu’on attend d’un candidat à la présidence qui veut mettre toutes les chances de son côté.

h

  • Le Sénateur Obama a dit être membre depuis plus de 20 ans de l’Église Unie du Christ. 

« I’ve been to the same church – the same Christian church - for almost 20 years, » Obama said, stressing the word Christian and drawing cheers from the faithful in reply. « I was sworn in with my hand on the family Bible. » 

Traduction:

« J’ai fréquenté la même église – la même église chrétienne – pendant 20 ans. dit Obama, en insistant sur le mot « chrétienne », récoltant des applaudissements des fidèles en réponse. « J’ai prêté serment, la main sur la Bible familiale. »

Est-ce un hasard que le  président des Etats-Unis soit adept d’une religion qui réunit une grande majorité du pays? Cette déclaration a été sa réponse à un email qui circulait sur le net stipulant qu’il est musulman et qu’il avait prêté serment sur le Coran.

Obama est donc membre de l’Église Unie du Christ. Celle-ci souligne la liberté de la conscience individuelle au-dessus de l’adhérence à la foi ou à l’autorité hiérarchique. C’est semblable au christianisme traditionnel des Baptistes. Plusieurs croyances et catéchismes historiques sont utilisés dans l’Église Unie du Christ mais aucun n’est employé comme « attestation de foi » sur laquelle un nouveau converti devrait prêter serment.

Cette religion est comme faite sur mesure pour quelqu’un qui ne veut pas renier sa vraie foi, ou qui n’en a pas du tout. Elle réunit une majorité d’électeurs et n’exige même pas de prêter serment : un candidat à la présidence des Etats-Unis n’aurait certainement pas pu trouver une religion qui lui convienne mieux! Quant à l’argument concernant les 20 ans passés dans cette église, ce n’est tout de même pas la veille du début de la campagne électorale qu’on sait qu’on veut être président!!!… Dans les pays où les gens préparent leur avenir (!!!), une carrière politique se décide très tôt dans la vie.k

j

  • La chaîne de télévision CNN a déniché l’école musulmane fréquentée dans son enfance par Obama, l’école de Basuki à Jakarta. Un des dirigeants l’a décrite comme « une école publique, une école d’Etat » sans préférence religieuse particulière. « Dans nos vies quotidiennes, nous essayons de respecter la religion, mais nous ne donnons pas de traitement préférentiel, » a-t-il dit à CNN. Un camarade de classe d’Obama décrit l’école en tant que « générale » avec des élèves appartenant à beaucoup de milieux religieux différents.

Le témoignage d’un directeur d’école et d’un condisciple de classe ne représente malheureusement pas un argument assez fiable et convaincant.

j

OBAMA CHRETIEN ?

Le président Barack Obama affirme être chrétien. Mais en mai dernier, il a aussi ajouté que « Jésus n’est pas le Seul Chemin qui mène au ciel. »

Les Chrétiens croient ce que dit la Bible comme étant la Vérité. Ceci étant dit, citons les paroles de Jésus (selon Jean 14: 6): « Je suis le Chemin, la Vérité et la Vie, nul ne vient au Père que par moi. »

Si Obama était vraiment un Chrétien (disciple du Christ), pourrait-il suggérer que quelqu’un qui ne croit pas que Jésus est le Fils de Dieu pourra aller au ciel simplement en étant « moral », selon ses propres mots?

Je pense qu’il est évident que le vrai souci de Barack Obama est de plaire à tout le monde, comme tout candidat à un poste politique, au détriment de sa vraie foi.

j

Le président des États-Unis est-il musulman, chrétien, athé ou autre?

En résumé, il renie toutes les religions puisqu’il les embrasse toutes!!! Mais comme les Etats-Unis est un pays essentiellement chrétien, il est politiquement correct que le président dise l’être aussi, tout en laissant la porte ouverte à ceux qui ne le sont pas.

Par-contre, quelle est la religion du citoyen Barack Obama Junior? Cette réponse, l’avenir seul la dévoilera car, comme nous l’avons vécu avec le récent président, sa religion ne manquera pas d’influencer sa politique, que sa nation le soutienne ou non!!!

Alors à votre avis, le citoyen Obama en qui croit-il???

Barack Hussein Obama II est:

Voir les résultats

Chargement ... Chargement ...

Votez pour ce site au Weborama

WEBO_ZONE=1; WEBO_PAGE=1; webogold_ok=0; if(webogold_ok==1){webogold_zpi(WEBO_ZONE,WEBO_PAGE,383943);}




Les Petites Ablutions (woudou)

30122008

Image de prévisualisation YouTubeLes faire :

  • avant la prière 
  • avant de lire le Saint Coran

    Les étapes:

    • Formuler intérieurement l’intention de se purifier 
    • Dire : « Bismillah » (Au Nom de Dieu) 
    • Se laver : 
      • Les mains ( 3 fois) jusqu’aux poignets, en faisant bien attention de passer de l’eau entre tous ses doigts.  
      • La bouche (3 fois) en secouant l’eau à l’intérieur et en se nettoyant les dents avec l’index si on ne les a pas encore brossées.
      • Le nez (3 fois) en introduisant de l’eau dans les narines avec la main droite, tout en la rejetant par expiration avec la main gauche.
      • Le visage (3 fois), du front jusqu’au-dessous du menton, en prenant soin de bien répartir l’eau sur l’ensemble du visage. 
      • Les avant-bras (3 fois) en prenant de l’eau d’abord dans la paume de sa main droite et la laisser couler jusqu’au coude en se lavant avec la main gauche. Faire de même pour l’avant-bras gauche.
      • Les cheveux (1 seule fois) : se mouiller les mains, puis les passer sur les cheveux en allant du front à la nuque et de la nuque au front.
      • Les oreilles (1 seule fois) à l’aide de l’index et du pouce, en lavant d’abord l’intérieur puis l’extérieur de l’oreille.
      • Les pieds (3 fois) : d’abord le pied droit entièrement jusqu’à la cheville, en faisant attention de bien laver entre les orteils ; puis en faire de même pour le pied gauche.
    • Formuler l’invocation finale : à la fin des ablutions, il est très méritoire de dire l’invocation suivante : 

« J’atteste qu’il n’y a d’autre Dieu qu’Allah

sans rien Lui associer

et j’atteste que Mohammed, paix et bénédictions sur lui,

est Son Serviteur et Son Envoyé » 

« Ach-hadou ane la ilaha illa-llah

wahdahou la charika lahou, 

Wa ach-hadou anna mouhammadane ábdouhou

wa rassoulouhou. »

Conditions de validité des ablutions 

Pour que la purification soit valide, il faut : 

  • Avoir formulé l’intention de se purifier 
  • Etre vraiment purifié 
  • Pour la femme, 
    • il faut que ses vêtements soient amples et propres 
    • respecter sa conscience et sa décence : ne dévoiler de son corps que ce qui lui est autorisé par Son Seigneur, c’est-à-dire le visage et les mains 

Le Prophète (pbsl) a dit à ce propos :

« Dieu n’accepte la prière d’une femme pubère

que si elle est voilée. »

Donc, le corps, le cou, les bras et les jambes doivent être recouverts d’un tissu qui ne soit ni transparent, ni moulant. Ainsi habillée et purifiée, elle est prête pour la prière. 

kujj 

Annulation des ablutions 

Le musulman/ la musulmane perd son état de pureté : 

  • Lorsqu’il fait ses besoins naturels 
  • Lorsqu’il émet un gaz 
  • Lorsqu’elle émet des sécrétions vaginales suite à un rêve nocturne 
  • Lorsqu’il s’évanouit 
  • Lorsqu’il dort profondément 
  • Lorsqu’il touche ses parties intimes dénudées 

Dans ce cas, le Musulman se doit de refaire ses ablutions (woudou) afin de pouvoir accomplir la prière. 

Si l’on a fait le woudou, et qu’on mette ensuite ses chaussettes, on n’est pas obligé de les enlever pour faire le woudou suivant pour la prochaine prière, il suffit alors de passer les mains mouillées une fois sur les chaussettes.

WEBO_ZONE=1; WEBO_PAGE=1; webogold_ok=0; if(webogold_ok==1){webogold_zpi(WEBO_ZONE,WEBO_PAGE,383943);}




La Purification (les ablutions)

30122008

Les ablutions ont le pouvoir de purifier notre cœur des noirceurs de nos désobéissances et de nos péchés. Tous les péchés sortent du corps de celui qui fait parfaitement ses ablutions, ils sortent même d’en-dessous de ses ongles.  Le Prophète (pbsl) nous a dit : 

« Purifiez votre corps

et Allah vous purifiera tout entier. »…

  « L’ablution est la clé de la prière,

et la prière est la clé du Paradis. »…. 

 

« Au Jour de la Résurrection,

les gens de ma communauté auront

le front, les mains et les pieds brillants de lumière :

ce sera la trace de leurs ablutions.

Que chacun d’entre vous s’efforce donc

de renforcer sa lumière.»

3 types d’ablutions : 

  • Les petites ablutions ou ablutions mineures (woudou) qui se font principalement : 
    • avant la prière 
    • avant de lire le Saint Coran
  • Les grandes ablutions (ghusl) qui se font :  
    • avant la conversion
    • pour la salat al-jummua (prière en assemblée le vendredi) 
    • pour se purifier dans les circonstances suivantes : 
      • après un rapport conjugal (dans les liens du mariage bien sûr)
      • après les menstrues et les lochies (période après l’accouchement).
  • Les ablutions sèches qui sont permises: 
    • Lorsqu’un musulman est en voyage
    • Lorsqu’il est malade
    • Lorsqu’il n’a pas accès à l’eau.
    • Lorsque l’utilisation de l’eau peut aggraver sa maladie 

Dans ces cas précis, Dieu Le Très-Haut permet au Musulman de se purifier à l’aide d’une pierre ou de la terre.   

   

Quelques règles pour les ablutions 

Le Prophète (SAAS) nous a enseigné la bonne manière de faire les ablutions. Ses conseils sont précieux. En voici quelques-uns à suivre lors de la purification:

Dans les toilettes : 

  • Formuler intérieurement l’intention de se purifier 
  • Entrer par le pied gauche et sortir par le pied droit 
  • Ne pas porter sur soi un objet portant le nom de Dieu 
  • Eviter de parler 
  • Se laver avec la main gauche 
  • Utiliser de l’eau pure 
  • Se purifier d’abord devant puis derrière 
  • Asperger d’eau toutes les parties susceptibles d’avoir été touchées par de l’urine 
  • Se laver les mains avec du savon après le nettoyage des parties intimes. 

En dehors des toilettes : 

En plus de ce qui a été cité précédemment, le Musulman se doit de respecter certaines règles quand il est contraint de faire ses ablutions à l’extérieur : 

  • Choisir un lieu propre 
  • Se cacher du regard des autres 
  • Eviter de s’orienter vers la Qiblah (Lieu Saint consacré à Dieu, à l’est) 
  • Ne pas faire ses besoins dans u plan d’eau en pleine nature (lac, rivière…) 
  • Possibilité de s’essuyer avec des pierres en l’absence d’eau. 
  • Après s’être purifié les parties intimes et s’être lavé les mains, il faut penser à se brosser les dents, car l’hygiène buccale est très importante. 

     

     

     

     

     

Obligations et recommandations dans les ablutions

Comme tout acte d’adoration de la pratique religieuse islamique (prière, jeûne…), les ablutions comprennent des actes obligatoires dits « fard » et des actes recommandés dit « sounnah ». 

  • Les actes obligatoires dits « fards ». Les ablutions ne sont valables que si le Musulman effectue les actes obligatoires suivants : 
    • Formuler intérieurement l’intention de se purifier 
    • Se laver le visage une seule fois 
    • Se laver les mains et les avant-bras jusqu’aux coudes 
    • Se passer les mains mouillées sur les cheveux 
    • Se laver les pieds jusqu’aux chevilles 
    • Respecter l’ordre des actes précités 
  • Les actes recommandés dits « sounnah ». Ce sont des actes et des paroles non obligatoires, recommandés par le Prophète (pbsl). 
    • Dire : « Bismillah » (Au Nom de Dieu) 
    • Se laver les mains jusqu’aux poignets 3 fois 
    • Se frotter entre les doigts 
    • Se rincer la bouche 3 fois 
    • Aspirer de l’eau par les narines et la rejeter 3 fois 
    • Commencer par se laver les membres droits puis les membres gauches. 
    • S’essuyer les oreilles de l’intérieur vers l’extérieur 
    • Ne pas couper ses ablutions 
    • Utiliser peu d’eau 
    • Formuler l’invocation finale 

 Conditions de validité des ablutions Pour que la purification soit valide, il faut : 

  • Avoir formulé l’intention de se purifier 
  • Etre vraiment purifié 
  • Pour la femme, 
    • il faut que ses vêtements soient amples et propres 
    • respecter sa conscience et sa décence : ne dévoiler de son corps que ce qui lui est autorisé par Son Seigneur, c’est-à-dire le visage et les mains 

Le Prophète (pbsl) a dit à ce propos :

« Dieu n’accepte la prière d’une femme pubère

que si elle est voilée. »

Donc, le corps, le cou, les bras et les jambes doivent être recouverts d’un tissu qui ne soit ni transparent, ni moulant. Ainsi habillée et purifiée, elle est prête pour la prière. 

Annulation des ablutions 

Le musulman/ la musulmane perd son état de pureté : 

  • Lorsqu’il fait ses besoins naturels 
  • Lorsqu’il émet un gaz 
  • Lorsqu’il émet des sécrétions vaginales suite à un rêve nocturne 
  • Lorsqu’il s’évanouit 
  • Lorsqu’il dort profondément 
  • Lorsqu’il touche ses parties intimes dénudées 

Dans ce cas, le Musulman se doit de refaire ses ablutions (woudou) afin de pouvoir accomplir la prière. 

WEBO_ZONE=1; WEBO_PAGE=1; webogold_ok=0; if(webogold_ok==1){webogold_zpi(WEBO_ZONE,WEBO_PAGE,383943);}




La Sunna

27122008

Le terme Sunna (prononcer « Sounnah ») signifie « cheminement » ou « pratique(s) ».L’acception sunnite de ce terme est, généralement, « Tradition Prophétique », ce qui contient la pratique ordinaire du prophète Mahomet, à savoir :

  • ses dires,
  • ses actes,
  • ses approbations explicites ou implicites,
  • ses qualités morales personnelles (selon certains savants du hadith comme Boukhari ou Muslim).

La Sunna, seconde source législative de l’Islam, associée aux règles législatives du Coran qui est la première source de la loi, permet de définir la loi islamique, ou sharia.

b 

Les sciences de la Sunna

Les sciences de la Sunna sont reliées aux biographes du prophète Mahomet ainsi qu’à la collection et à l’explicitation des hadiths. Elles contiennent :

  • la biographie du prophète de l’islam,
  • les dires, actes, qualités morales et personnelles du prophète,
  • les chroniques des événements auxquels le prophète a participé (batailles, exil, rencontres, etc.) ainsi que leur contextualisation,
  • les sources des hadiths (soit la chaîne de personnes ayant rapporté la tradition) ainsi que les opinions et biographies des personnes qui ont rapporté ces hadiths,
  • la connaissance des hadiths abrogés et abrogeant,
  • la connaissance des hadiths qui posent des problèmes de compréhension,
  • la connaissance des hadiths non corroborés.

Les sciences de la Sunna étaient des sciences d’encyclopédistes qui nécessitaient une très grande rigueur, à la fois dans la collection des hadiths, mais aussi dans la recherche d’authenticité qui accompagnait cette collection.

Les ouvrages de hadiths sont encore très étudiés aujourd’hui tout autour du monde, non seulement par les spécialistes en droit islamique, mais aussi par les musulmans soucieux de tirer des enseignements, notamment spirituels de la vie du prophète Mahomet.

nb

Sens étendus du mot dans le Sunnisme

Dans certains contextes, le terme Sunna représente :

  • les pratiques religieuses surérogatoires (non obligatoires) comme la prière ou le jeûne, hors du contexte des cinq piliers ;
  • la loi islamique elle-même.

Exemple d’utilisation du terme Sunna de façon étendue :

  • l’utilisation du siwak (petit bâton de bois que l’on frotte sur les dents) est considéré comme une Sunna, dans le sens d’un acte méritoire mais pas obligatoire ;
  • Le hadith « Celui qui déteste ma Sounnah n’est pas des miens« , rapporté par al-Boukhari et Mouslim, prend ici le sens de « religion » (le sens de ce hadith est : qui se détourne de l’Islam ne fait pas partie des musulmans).

WEBO_ZONE=1; WEBO_PAGE=1; webogold_ok=0; if(webogold_ok==1){webogold_zpi(WEBO_ZONE,WEBO_PAGE,383943);}







.::Dieu est bon::. |
SEL ET LUMIERE |
islam ma vie |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Jeunes Missionnaires Advent...
| LES ETOILES DE L'EGLISE " L...
| Messages et apparitions