• Accueil
  • > Recherche : invraisemblances bible

La Bible, le Coran et la science

18012009

« Et Nous n’avons envoyé de Messager qu’avec la langue de son peuple, afin de les éclairer. Allah égare qui Il veut et guide qui Il veut. Et, c’est Lui le tout Puissant, le Sage. » Sourate 14: 4

Que Dieu, dans sa grande Bonté, nous protège de l’égarement!

Si l’on se base sur le principe que Dieu ne pourrait inspirer des récits inexacts, pouvons-nous nous fier à celles des Saintes Écritures qui comportent des erreurs? 

  • Que croire quand, dans le même livre de la Genèse, il est mentionné d’abord que Dieu créa la lumière le 1er jour « pour séparer le jour des ténèbres », puis quelques versets plus tard, il est dit qu’Il a créé les luminaires le 4ème jour « pour séparer le jour des ténèbres » ? Comment croire le reste du récit quand dès les premiers versets, il y a une si grande contradiction 

  • Jean décrit l’épisode sur le Lac de Tibériade comme s’étant déroulé après la résurrection de Jésus, Luc le raconte comme ayant survenu pendant son ministère. Les auteurs prétendus des évangiles se contredisent entre eux alors qu’ils sont supposés être des témoins oculaires de son ministère: comment continuer à croire aveuglément toutes les paroles rapportées soi-disant de Jésus? 

Ce sont là deux misérables exemples parmi tant d’autres contradictions, erreurs historiques et invraisemblances scientifiques dont notre Bible actuelle est parsemée. Ne pas chercher à comprendre les raisons de ces erreurs ne ferait que jeter le doute dans nos pensées. Nous vous conseillons de vous y intéresser sérieusement avec un esprit intelligent pour comprendre les motivations de ces contradictions entre les auteurs. 

Cette étude devrait passer par : 

a) l’identification des vrais auteurs des textes :

  • Par exemple, Moïse est-il vraiment l’auteur des 5 premiers livres de la Bible ? Si tel est le cas, comment se fait-il qu’il explique sa propre mort au passé ? Deutéronome 34: 5-12   

  • Les apôtres Mathieu, Marc, Luc et Jean sont-ils les vrais auteurs des évangiles? Si oui, par exemple, pourquoi Jean parle toujours de lui-même à la 3ème personne en disant : « le disciple que Jésus aimait ». Et le livre ayant été écrit vers la fin du 1er siècle après J-C, jusqu’à quel âge a-t-il vécu pour l’écrire ? 

b) le mode de compilation et de transmission:

  • Dans le livre de Luc, l’auteur mentionne l’existence de plusieurs écrits antérieurs au sien: Luc 1: 1-4. Où sont tous ces évangiles ? Qui a choisi les livres appelés « canoniques »? Sur quels critères se sont basés leurs choix ? Pourquoi tant d’autres évangiles ont été qualifiés d’apocryphes et rejetés ? Saviez-vous qu’on a découvert depuis des siècles un évangile de Thomas ? Saviez-vous qu’il existe même un évangile de Judas ? Et qu’il est même question d’un Évangile de Jésus (pbsl)? 

Pour vous guider dans cette démarche, nous vous recommandons, si vous le permettez, le livre du Dr. Maurice Bucaille intitulé : « La Bible, le Coran et la science ». 

« Grâce à une étude objective des textes, Maurice Bucaille bouleverse nombre d’idées reçues sur l’Ancien Testament, les Évangiles et le Coran, cherchant à distinguer dans cet ensemble ce qui appartient à la Révélation de ce qui est entaché d’erreurs ou d’interprétations humaines. Son examen éclaire d’un jour nouveau le Livres Saints.  Au terme d’une lecture passionnante, il place le croyant devant un point capital : la continuité d’une Révélation émanant d’un même Dieu, avec des modes d’expression différents dans le temps. Ce qui conduit à méditer les facteurs qui, de nos jours, devraient spirituellement unir et non pas diviser juifs, chrétiens et musulmans. » Synopsis du livre  »La Bible, le Coran et la science » du Dr. Maurice Bucaille.

g

Docteur Maurice Bucaille

« Le Docteur Maurice Bucaille s’est trouvé en contact de la piété musulmane pendant l’exercice de ses fonctions de chirurgien. Il s’est trouvé à maintes reprises auscultant les âmes autant que les corps, ainsi il a découvert des aspects de l’Islam que beaucoup de monde ignorent.

Pour mieux comprendre, le Dr. Bucaille s’est mis a étudier le Coran et pour parfaire son étude, il apprendra la langue arabe ( langue du Coran). Au cours de son étude, à sa grande surprise il a découvert dans le Coran – entre autre – certaines informations scientifiques concernant des phénomènes que l’on ne peut comprendre qu’avec les lumières de la science moderne, ainsi que des informations historiques qui n’ont été élucidées qu’avec l’archéologie moderne. Il s’est également penché sur l’étude des Ecritures Saintes juives et chrétiennes.

Enfin il a présenté une part importante de ses recherches dans son livre : « La Bible le Coran et la science : les écritures saintes examinées à la lumière des connaissances modernes » écrit en français, publié pour la première fois en 1976. Ce livre ne tarda pas a attirer l’attention des chercheurs de vérité de tous les horizons. Ainsi il fut traduit en Anglais, Arabe, Allemand, Gujarati, Indonésien, Persan, Serbo-croate, Turc, Urdu et Bengali, la version française étant à sa 15ème édition en 1993. Il a eu le prix du livre d’or en 1986.

On signale également que le professeur Bucaille a publié en 1981 un excellent livre sur l’origine de l’homme intitule « L’homme, d’ou vient-il ? La réponse de la science et des écritures saintes » qui a été traduit à son tour en d’autres langues. Il a également co-écrit avec le professeur Talbi le livre intitulé « Réflexions sur le Coran » et il a écrit en 1988 « pharaons et la médecine » qui lui a valu le prix d’ Histoire de l’ Académie Française et le prix général de l’Académie Nationale de Médecine en 1991.»

L’Église a reconnu et a accepté ces dernières recherches du Dr. Bucaille comme étant une contribution valable à la connaissance humaine et l’auteur est devenu célèbre partout dans le monde, comme aux universités Cambridge et Oxford dans le Royaume-Uni,Yale et Harvard aux Etats-Unis. Il a été invité à donner des conférences dans leurs établissements.

En vertu de son impartialle et réaliste approche de la pensée de Quranic, et en vertu de son impartial et réaliste travail de discussion et de recherches, Dr. Bucaille a amené un certain nombre d’académiciens de haut rang à s’accorder avec lui et à accepter le fait le Coran est un Livre Divin, non pas écrit par un être humain mais réellement un Livre de Révélations de Dieu Tout-Puissant à son dernier prophète, Mohamed (pbsl).

M. Bucaille est d’avis que les résultats de ses recherches sont une cause de consternation et de contrariété pour les religieux occidentaux en raison de leur exposition antérieure à la propagande fausse et factice contre l’Islam et son Prophète (pbsl), par le clergé chrétien et par les écrivains et auteurs occidentaux manquant d’objectivité. Ces gens mal orientés ne pouvaient croire que le coran est la seule Écriture qui est restée sacro-sainte et exempte de tous changements, additions et interpolations, gardant par conséquent sa pureté pour guider l’humanité de tous temps, de tous pays dans toute crise imaginable.

j

Conclusion: C’est une étude sérieuse faite à la lumière de la logique, de la science, de l’Histoire, des techniques d’étude de textes, sans fanatisme envers aucun texte en particulier et envers aucune religion. D’ailleurs, le livre ne dévoile pas celle de l’auteur qui, dans tout l’ouvrage a montré le même respect envers tous les livres et tous les prophètes, son seul souci étant de démontrer la manipulation humaine de nos Livres Saints. Certaines sources assurent que le Docteur Bucaille se serait converti à l’Islam à la suite des études qui ont mené à la rédaction de ce livre. Nous le lui souhaitons, mais cette information n’a pas pu être confirmée.  j

hjn

Pour lire le début de l’article:

Page 1: L’Islam et les Saintes Écritures

Page 2: La Bible et ses erreurs

Page 3: Le Coran et sa transmission

WEBO_ZONE=1; WEBO_PAGE=1; webogold_ok=0; if(webogold_ok==1){webogold_zpi(WEBO_ZONE,WEBO_PAGE,383943);}




La Bible et ses erreurs

18012009

La Bible est constituée de : 

  • Le Pentateuque (5 premiers livres)

  • Les Livres Historiques 

  • Les Livres Poétiques 

  • Les Livres Prophétiques 

  • Les Évangiles 

  • Les Épîtres de L’Apôtre Paul. 

  • Les Épitres de Jacques, Pierre, Jean et Jude

Nous croyons qu’à l’origine, la Bible était la parole de Dieu inspirée à l’homme. Cependant, l’étude des textes actuels contenus dans la Bible révèle des contradictions, des invraisemblances et des incompatibilités parfois monumentales. La découverte de ces erreurs ne devrait en aucun cas ébranler la Foi des croyants mais seulement leur faire réaliser que les livres que nous détenons actuellement ne sont pas les originaux et que ces fautes engagent seulement la responsabilité des hommes.

« Avant d’être une recueil de Livres, ce fut une tradition populaire qui n’eut d’autre support que la mémoire humaine, agent exclusif à l’origine de la transmission des idées. »

…Il y a tout lieu de penser qu’après la fixation du peuple juif en Canaan, c’est-à-dire à la fin du XIIIème siècle avant J.-C., l’écriture est employée pour transmettre et conserver la tradition, mais sans une entière rigueur, même quand il s’agissait de ce qui paraît aux hommes mériter le plus de pérennité, c’est-à-dire les lois. [Par exemple]: Parmi ces dernières, la loi, le Décalogue attribué à Dieu lui-même, est transmise dans l’Ancien Testament selon 2 versions: Exode 20: 1-21, et Deutéronome 5: 1-30. L’esprit est le même, mais les variations sont patentes.

On a le souci de fixer une documentation importante: contrats, lettres, listes de personnes (juges, hauts fonctionnaires des villes, listes généalogiques), listes d’offrandes, listes de butins. Ainsi furent constituées des archives qui apportèrent une documentation lors de la rédaction ultérieure des oeuvres définitives qui aboutirent aux livres que nous possédons. » ***

Au cours des siècles, avant que les livres soient définitivement scellés par l’Eglise Primitive, des versets ont été effacés, rajoutés, d’autres revus et corrigés pour des raisons politico-religieuses à différentes époques pour convenir à différentes communautés. 

Notre Bible actuelle est donc un mélange des livres originaux inspirés de Dieu additionnés de certains autres d’auteurs inconnus choisis et ajoutés par l’Eglise Primitive.  A titre d’exemple, voilà quelques-unes des erreurs auxquelles nous faisons allusion. Par souci de brièveté, nous n’en citerons que quelques-unes mais à la fin de cet article, nous vous indiquerons un ouvrage qui vous guidera dans l’étude, livre par livre,  la Bible en main, de ces erreurs.  J 

j

EXEMPLES D’ERREURS 

A- DANS L’ANCIEN TESTAMENT :

  • La Création.- Dans Genèse 1:3-5: Dieu créa la lumière le 1er jour et « sépara la lumière d’avec les ténèbres ». VERSUS: Genèse 1: 14-19: Dieu créa les luminaires le 4ème jour pour « séparer la lumière d’avec les ténèbres ».   

  • L’Exil de Caïn.- Genèse 4: 14: « Voici, Tu me chasses aujourd’hui de cette terre… quiconque me trouvera me tuera » De qui parle-t-il? Son frère mort et ses parents étaient les premiers habitants de la terre, de qui a-t-il donc peur?

  • Le Déluge.- Genèse 6: 19: « De tout ce qui vit, de toute chair, tu feras entrer dans l’arche 2 de chaque espèce, pour les conserver en vie avec toi: il y aura un mâle et une femelle. Des oiseaux selon leur espèce, … ». VERSUS Genèse 7:2-4: « Tu prendras auprès de toi 7 couples de tous les animaux purs, le mâle et sa femelle; 1 paire des animaux qui ne sont pas purs, le mâle et sa femelle.; 7 couples aussi des oiseaux du ciel, …. »

  • Le Déluge.- Genèse 7:19-23: Tout ce qui vivait sur la surface de la terre fut exterminé, hommes, animaux et plantes. « Il ne resta que Noë et ce qui était avec lui dans l’arche ». Les données historiques démontrent l’incompatibilité de ce récit avec la réalité. Les calculs historiques et bibliques situent le déluge vers le XXIème ou XXIIème siècle avant J.-C. C’est pour l’Egypte, la période qui précède le Moyen Empire. C’est en Babylonie, la 3ème dynastie d’Ur. Or, on sait parfaitement que l’Histoire prouve qu’ »il n’y eut pas d’interruption dans ces civilisations, donc pas d’anéantissement de toute l’humanité comme la Bible le voudrait ».***

« Il faut regarder les Écritures bibliques non pas en les parant artificiellement des qualités que l’on voudrait qu’elles possèdent, mais en examinant objectivement ce qu’elles sont. Cela implique non seulement la connaissance des textes, mais encore celle de leur histoire.

Cette dernière permet, en effet, de se faire une idée des circonstances qui ont conduit à des remaniements textuels au cours des siècles, à la lente formation du recueil tel que nous le possédons, avec des soustractions et des additions nombreuses. 

Ces notions rendent tout à fait plausible que l’on puisse trouver dans l’Ancien Testament des versions différentes d’un même récit, des contradictions, des erreurs historiques, des invraisemblances et des incompatibilités avec des données scientifiques bien établies. De telles choses sont tout à fait naturelles dans toutes les œuvres humaines anciennes. Comment n’en trouverait-on pas dans des livres écrits dans les conditions qui sont celles de l’élaboration du texte biblique ? 

…Le concile de Vatican (1962-1965) a avoué que « les livres de l’ancien Testament contiennent de l’imparfait et du caduc. » ***

 h

j

B- DANS LE NOUVEAU TESTAMENT : 

  • Les Généalogies de Jésus.- Mathieu 1: 1-17 VERSUS Luc 3: 23-38: les généalogies de Jésus dans Mathieu et Luc sont contradictoires.

  • La mort de Jésus.- Mathieu 12: 40: Jésus annonce qu’il restera en terre 3 jours et 3 nuits. « Or Mathieu, Marc et Luc situent la mort de Jésus la veille du sabbat, ce qui fait, certes porter le séjour en terre sur 3 jours. Mais ce laps de temps ne peut comprendre que 2 nuits et non 3 nuits. » Au fait, Jésus n’est resté au tombeau que 3 jours (dont 1 seul complet) et 2 nuits.

  • L’Ascension.- Luc 24: 1-53: Dans son évangile, Luc situe l’Ascension le Jour de Pâques. VERSUS Actes des Apôtres 1: 3: il situe la même Ascension 40 jours plus tard. « Après qu’il eut souffert, il leur apparut vivant, et leur en donna des preuves, se montrant à eux pendant 40 jours, et parlant des choses qui concernent le royaume de Dieu. »

  • Pêche miraculeuse au bord du Lac de Tibériade.- Jean 21: 1-14: « Jean fait un récit de l’apparition de Jésus ressuscité à ses disciples au bord du Lac de tibériade, qui n’est que la reproduction avec des détails surajoutés de la pêche miraculeuse présentée par Luc dans Luc 5: 1-11 comme un épisode survenu du vivant de Jésus. »

Les Evangiles sont des textes « s’adaptant aux divers milieux, répondant aux besoins des Eglises, exprimant une réflexion sur l’Ecriture, redressant les erreurs et répliquant même à l’occasion aux arguments des adversaires. Les évangélistes ont ainsi recueilli et mis par écrit, selon leur perspective propre, ce qui leur était donné par les traditions orales. » (Traduction oeucuménique de la Bible).  Ainsi, « les contradictions entre les Évangiles, les invraisemblances, les incompatibilités avec des données de la science moderne, les altérations successives des textes, font que les Évangiles contiennent des chapitres et des passages relevant de la seule imagination humaine. 

Mais ces défauts ne font pas mettre en doute l’existence de la mission de Jésus : les doutes planent seulement sur son déroulement. » 

Conclusion: « Une Révélation est mêlée à tous ces écrits, mais nous ne possédons aujourd’hui que ce qu’ont bien voulu nous laisser les hommes qui ont manipulé les textes à leur guise en fonction des circonstances dans lesquelles ils se trouvaient et des nécessités auxquelles ils avaient à faire face » 

 j

Pour lire le reste de l’article:

Page: 1- L’Islam et les Saintes Écritures

Page 3- Le Coran et sa transmission

Page 4.- La Bible, le Coran et la science

WEBO_ZONE=1; WEBO_PAGE=1; webogold_ok=0; if(webogold_ok==1){webogold_zpi(WEBO_ZONE,WEBO_PAGE,383943);}







.::Dieu est bon::. |
SEL ET LUMIERE |
islam ma vie |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Jeunes Missionnaires Advent...
| LES ETOILES DE L'EGLISE " L...
| Messages et apparitions