• Accueil
  • > Recherche : prophete haitien

L’ISLAM EN HAÏTI

2022009

drapeauhaitien.bmp283pxstarandcrescentsvg.png En Haïti, nous ignorons tout ou presque de l’Islam, la 2ème plus grande religion au niveau mondial, après le Christianisme. Quelles sont les raisons de cette ignorance?    

Je n’ai pas la prétention de vous proposer une étude approfondie sur le sujet. Je me propose juste de partager avec vous mes réflexions qui, j’espère, retiendront assez votre attention pour que vous partagiez les vôtres avec nous 

Ma réponse est assez simple: elle passe par un bref examen de ces 3 points: 

Religion: Notre pays est essentiellement chrétien (quoique selon des sondages, plus de 2/3 de ses habitants pratiquent le vodou). C’est seulement depuis peu que, grace à quelques missionnaires étrangers, une très infime minorité d’haitiens a commencé à s’intéresser à l’Islam, élevant le nombre des conversions à moins de 5000, étalées sur une période de 20 ans, pour une population de plus de 8 millions d’habitants. 

boukinv.jpgNotons tout de même que certains historiens affirment que des esclaves musulmans ont joué un rôle primordial dans notre histoire et notre indépendance. En effet, notre grand révolutionnaire esclave, originaire de la Jamaïque, Boukman, était ainsi appelé car on parlait de lui en disant l’homme du Livre (Book Man). Et que le livre en question était le Coran, ce qui, contrairement à ce qu’on nous a enseigné, fait de lui un musulman plutôt qu’un vaudouisant. Les colons  français surnommaient cette oeuvre qu’il lisait souvent « le livre renversé ». Le Coran, étant écrit en langue arabe, se lit de la droite vers la gauche et le début du livre se situe à l’extrémité qui, dans les ouvrages occidentaux, en contient la fin.

boukman.jpg 

Et toujours selon ces historiens, notre fameuse Cérémonie du Bois Caïman n’était rien d’autre qu’une réunion de prière dans les bois chez l’imam. Bookman était l’imam (le prêtre, le chef religieux musulman) et cette réunion eut lieu dans les bois où il vivait ( « les bois chez l’Imam » = « Bwa Kay Imam » en créole qui a été retranscrit en français « Bois Caïman ». Par ailleurs, serait-ce une coïncidence que la « prêtresse » qui accompagna Boukman pendant la cérémonie s’appelait Cécile Fatiman  

« Fatima est le prénom de l’une des filles du prophète de l’Islam et chaque bon musulman se devait de donner ce prénom à sa première fille. Il en est ainsi chez les chrétiens croyants qui n’omettent pas de donner le prénom « Marie » à une de leur fille ». (Propos d’une musulmane appelée Fatima). Soulignons que tout musulman porte un nom musulman attribué par ses parents à la naissance ou choisi par lui-même à sa conversion.   

Par ailleurs, la date de cette cérémonie, le 14 Août 1791, où il est question de sacrifice, correspond au 14 Dhou Al-Hijja 1205 dans l’ère hégirienne (calendrier lunaire des Musulmans), date du dernier jour de la Fête du Sacrifice ( Aid-el-Adha ou Aid-el-Kébir) : fête célébrée en souvenir du sacrifice demandé par Dieu à Abraham. Abraham devait sacrifier son fils mais au dernier moment Dieu fit remplacer son fils par un mouton

Durant cette « Fête du sacrifice », les familles musulmanes tuent un mouton et le partagent entre elles et avec les pauvres. Elle est célébrée 70 jours après la fin du Jeûne de Ramadan, et marque la fin du Pèlerinage à la Mecque (Hajj). Elle dure 4 jours, du 10 au 14 Dhou Al-Hijja, ce qui correspondait précisément en l’année 1791 au 10 au 14 Août.

Le seul élement qui ne correspond pas à cette fête est que selon la tradition, l’animal sacrifié aurait été un porc et les Musulmans ne mangent pas de porcs. Mais combien de fois avons-nous vu le bouche-à-oreille transformer un fait en un récit tout-à-fait méconnaissable?!

En tout cas, si l’Histoire ne s’est pas trompée sur la date, Boukman et tant d’autre esclaves ayant été reconnus être des musulmans venus d’Afrique, principalement identifiés par leurs noms tels que le grand chef Halaou (Allahou), il y a de fortes chances que notre chère Cérémonie du Bois-Caïman ait été la célébration de L’Aïd-el-Adha!!!

Ce qui prouverait donc que notre nation, au lieu de devoir son Indépendance au vodou, la devrait plutôt à l’Islam, à Dieu plutôt qu’aux loas! Ce qui devrait aussi faire de notre pays un peuple majoritairement musulman par reconnaissance envers Allah, notre Dieu Unique!

                   

Éducation: Dans un pays où l’éducation est administrée par des écoles en majorité congréganistes et privées, les sujets contraires aux croyances de ces éducateurs sont souvent négligés sinon complètement ignorés.  

  Géographie: À la lumière des 2 points précédents, nous pouvons comprendre que notre éloignement géographique des pays berceaux de l’Islam (Moyen-Orient) représente un terrain favorable à la persistance de cette ignorance. Sans oublier notre proximité avec l’un des pays les plus hostiles au Moyen-Orient, qui, avec ses médias, s’acharne à véhiculer à travers le monde une image de l’Islam qui ne reflète en rien des convictions et croyances musulmanes, mais plutôt celles d’un groupe minoritaire de fanatiques comme il y en a dans toutes les religions.   

C’est ainsi que tout comme moi pendant longtemps, beaucoup d’haitiens, jeunes et vieux, ont encore de l’Islam, et maintenant plus que jamais, une opinion basée sur des rumeurs conçues par la mauvaise foi des uns et véhiculées par l’ignorance des autres, ce qui aboutit à une phobie d’une religion dont finalement nous ne savons absolument rien. J’ai pris conscience de mon ignorance durant un voyage à l’étranger où j’ai eu la chance de fréquenter au quotidien une personne musulmane qui m’a un jour, sans trop réaliser l’ampleur de son acte, présenté un livre qui, depuis, me fascine: Le Saint Coran (pdf)  

De retour dans mon pays, me retrouvant seule avec ma nouvelle Foi, j’ai entrepris de chercher de l’aide, une communauté de musulmans que je pourrais intégrer. Ma recherche restant infructueuse, j’ai eu l’idée de créer ce blog, avec ces 3 principaux objectifs en tête:  

- Réunir la communauté musulmane haïtienne dans le but de nous soutenir les uns les autres et de supporter, éclairer, accompagner les nouveaux convertis,  

- Inviter les Musulmans du monde entier à partager avec nous leurs expériences, bonnes et mauvaises, et à nous faire profiter de leur savoir et de leur sagesse acquise dans la pratique de la Religion de Dieu. 

- Présenter les principes de base de l’Islam aux non-croyants pour que nous n’ayons plus à nous justifier pour des actes non-musulmans revendiqués par des prétendus musulmans. Et peut-être qu’en nous connaissant mieux et en nous fréquentant, nos concitoyens vivant dans cette société moderne déchue et dans ce pays sur son déclin, trouveront dans notre Foi et notre humble communauté non seulement un oasis dans le désert de leurs tourments mais aussi et surtout une source intarissable de bénédictions sur le Chemin vers leur Destinée Finale.  

As-salam Alleikoum!

 

=====================================

=============
Transformez votre quotidien

en métamorphosant votre environnement!

 

L'ISLAM EN HAÏTI bouton8831       Ousurfer.com       Annuaire de Blogs

annuaire de blogs Annuaire blog quoi2neuf button

Watch my blog   Bleu Bonheur   Concours   Annuaire Blog 

Annuaire de Blogs   annuaire de blog    

WEBO_ZONE=1; WEBO_PAGE=1; webogold_ok=0; if(webogold_ok==1){webogold_zpi(WEBO_ZONE,WEBO_PAGE,383943);}

Trafic Booster




LA COMMUNAUTÉ MUSULMANE

25012009

Le milieu dans lequel nous vivons a une influence sur nous dont nous ne nous doutons pas: il sème au quotidien dans nos esprits des petites graines d’idées qui, au fil des jours, des semaines et des ans, deviennent de mûres convictions qui guident notre cheminement.

Nous baignons dans notre environnement et à travers tous nos sens, que nous en soyons conscients ou non, nous influençons et sommes influencés. Voyons en 7 points le parcours qui nous mène à exécuter des principes que nous croyons être nôtres mais qui nous ont seulement été inculqués, souvent à notre insu.

  1. Notre CHEMINEMENT est le résultat de toutes nos décisions.
  2. Nos décisions sont déterminées par nos caractères.
  3. Nos caractères sont forgés par nos habitudes.
  4. Nos habitudes viennent de la répétition de nos actions.
  5. Nos actions sont l’accomplissement de nos paroles.
  6. Nos paroles sont l’expression de nos pensées.
  7. Nos pensées résultent de l’influence de notre MILIEU.

Comment notre milieu influence-t-il nos pensées? Par l’éducation, par la religion, par les lois, par les médias… même par nos distractions… Et nous sommes exposés à son pouvoir toute la durée de notre vie, d’où le processus:

milieu penséesparolesactionshabitudescaractères décisionscheminement (heureux ou malheureux)

Nous nous croyons souvent à l’abri de l’influence des autres: nous surestimons notre maturité et la plus grande preuve en est que nous sous-estimons l’ennemi. Si nous sommes si forts, pourquoi nous conformons-nous avec un tel empressement à la mode… non seulement vestimentaire mais nous sommes attirés par tout ce qui est nouveau… par curiosité… par conformité… mais toujours est-il que nous nous adaptons toujours, consciemment ou non, volontairement ou non, à ce qui se passe autour de nous… l’être humain s’adapte à son milieu.

Combien donc est important le choix de sa communauté!!!

Nous devrions choisir avec la plus grande prudence nos amis, nos conjoints, les institutions auxquelles nous adhérons, nos activités et divertissements… car ce que nous fréquentons détermine ce que nous devenons: « Dis-moi qui tu fréquentes et je te dirai qui tu es!!!

Vous êtes la meilleure communauté

qu’on ait fait surgir pour les hommes:

vous ordonnez le convenable,

interdisez le blâmable et croyez à Allah.

Si les gens du Livre croyaient, ce serait meilleur pour eux,

il y en a qui ont la foi,

mais la plupart d’entre eux sont des pervers.

Sourate 3: 110

family1.jpgAu sein de notre société moderne déchue, il existe encore une communauté où les règles d’or sont: la « vraie » fraternité, l’amour réel de son prochain, l’aide aux nécessiteux, le soutien aux moins forts, le respect absolu de la jeune fille; une communauté où les hommes ont l’obligation de respecter, de chérir leurs femmes et l’interdiction d’abandonner leurs enfants et où le taux de divorce est le plus faible; une communauté où règne vraiment l’amour sans les ramifications destructrices que les esprits corrompus y ont introduit au cours des siècles.

« Que soit issue de vous une communauté qui appelle au bien,

ordonne le convenable, et interdit le blâmable.

Car ce seront eux qui réussiront . »

Sourate 3: 104

Non, notre communauté n’a pas évolué, elle a gardé le même code de conduite que du temps du Prophète, car nos valeurs sont éternelles!




La Bible, le Coran et la science

18012009

« Et Nous n’avons envoyé de Messager qu’avec la langue de son peuple, afin de les éclairer. Allah égare qui Il veut et guide qui Il veut. Et, c’est Lui le tout Puissant, le Sage. » Sourate 14: 4

Que Dieu, dans sa grande Bonté, nous protège de l’égarement!

Si l’on se base sur le principe que Dieu ne pourrait inspirer des récits inexacts, pouvons-nous nous fier à celles des Saintes Écritures qui comportent des erreurs? 

  • Que croire quand, dans le même livre de la Genèse, il est mentionné d’abord que Dieu créa la lumière le 1er jour « pour séparer le jour des ténèbres », puis quelques versets plus tard, il est dit qu’Il a créé les luminaires le 4ème jour « pour séparer le jour des ténèbres » ? Comment croire le reste du récit quand dès les premiers versets, il y a une si grande contradiction 

  • Jean décrit l’épisode sur le Lac de Tibériade comme s’étant déroulé après la résurrection de Jésus, Luc le raconte comme ayant survenu pendant son ministère. Les auteurs prétendus des évangiles se contredisent entre eux alors qu’ils sont supposés être des témoins oculaires de son ministère: comment continuer à croire aveuglément toutes les paroles rapportées soi-disant de Jésus? 

Ce sont là deux misérables exemples parmi tant d’autres contradictions, erreurs historiques et invraisemblances scientifiques dont notre Bible actuelle est parsemée. Ne pas chercher à comprendre les raisons de ces erreurs ne ferait que jeter le doute dans nos pensées. Nous vous conseillons de vous y intéresser sérieusement avec un esprit intelligent pour comprendre les motivations de ces contradictions entre les auteurs. 

Cette étude devrait passer par : 

a) l’identification des vrais auteurs des textes :

  • Par exemple, Moïse est-il vraiment l’auteur des 5 premiers livres de la Bible ? Si tel est le cas, comment se fait-il qu’il explique sa propre mort au passé ? Deutéronome 34: 5-12   

  • Les apôtres Mathieu, Marc, Luc et Jean sont-ils les vrais auteurs des évangiles? Si oui, par exemple, pourquoi Jean parle toujours de lui-même à la 3ème personne en disant : « le disciple que Jésus aimait ». Et le livre ayant été écrit vers la fin du 1er siècle après J-C, jusqu’à quel âge a-t-il vécu pour l’écrire ? 

b) le mode de compilation et de transmission:

  • Dans le livre de Luc, l’auteur mentionne l’existence de plusieurs écrits antérieurs au sien: Luc 1: 1-4. Où sont tous ces évangiles ? Qui a choisi les livres appelés « canoniques »? Sur quels critères se sont basés leurs choix ? Pourquoi tant d’autres évangiles ont été qualifiés d’apocryphes et rejetés ? Saviez-vous qu’on a découvert depuis des siècles un évangile de Thomas ? Saviez-vous qu’il existe même un évangile de Judas ? Et qu’il est même question d’un Évangile de Jésus (pbsl)? 

Pour vous guider dans cette démarche, nous vous recommandons, si vous le permettez, le livre du Dr. Maurice Bucaille intitulé : « La Bible, le Coran et la science ». 

« Grâce à une étude objective des textes, Maurice Bucaille bouleverse nombre d’idées reçues sur l’Ancien Testament, les Évangiles et le Coran, cherchant à distinguer dans cet ensemble ce qui appartient à la Révélation de ce qui est entaché d’erreurs ou d’interprétations humaines. Son examen éclaire d’un jour nouveau le Livres Saints.  Au terme d’une lecture passionnante, il place le croyant devant un point capital : la continuité d’une Révélation émanant d’un même Dieu, avec des modes d’expression différents dans le temps. Ce qui conduit à méditer les facteurs qui, de nos jours, devraient spirituellement unir et non pas diviser juifs, chrétiens et musulmans. » Synopsis du livre  »La Bible, le Coran et la science » du Dr. Maurice Bucaille.

g

Docteur Maurice Bucaille

« Le Docteur Maurice Bucaille s’est trouvé en contact de la piété musulmane pendant l’exercice de ses fonctions de chirurgien. Il s’est trouvé à maintes reprises auscultant les âmes autant que les corps, ainsi il a découvert des aspects de l’Islam que beaucoup de monde ignorent.

Pour mieux comprendre, le Dr. Bucaille s’est mis a étudier le Coran et pour parfaire son étude, il apprendra la langue arabe ( langue du Coran). Au cours de son étude, à sa grande surprise il a découvert dans le Coran – entre autre – certaines informations scientifiques concernant des phénomènes que l’on ne peut comprendre qu’avec les lumières de la science moderne, ainsi que des informations historiques qui n’ont été élucidées qu’avec l’archéologie moderne. Il s’est également penché sur l’étude des Ecritures Saintes juives et chrétiennes.

Enfin il a présenté une part importante de ses recherches dans son livre : « La Bible le Coran et la science : les écritures saintes examinées à la lumière des connaissances modernes » écrit en français, publié pour la première fois en 1976. Ce livre ne tarda pas a attirer l’attention des chercheurs de vérité de tous les horizons. Ainsi il fut traduit en Anglais, Arabe, Allemand, Gujarati, Indonésien, Persan, Serbo-croate, Turc, Urdu et Bengali, la version française étant à sa 15ème édition en 1993. Il a eu le prix du livre d’or en 1986.

On signale également que le professeur Bucaille a publié en 1981 un excellent livre sur l’origine de l’homme intitule « L’homme, d’ou vient-il ? La réponse de la science et des écritures saintes » qui a été traduit à son tour en d’autres langues. Il a également co-écrit avec le professeur Talbi le livre intitulé « Réflexions sur le Coran » et il a écrit en 1988 « pharaons et la médecine » qui lui a valu le prix d’ Histoire de l’ Académie Française et le prix général de l’Académie Nationale de Médecine en 1991.»

L’Église a reconnu et a accepté ces dernières recherches du Dr. Bucaille comme étant une contribution valable à la connaissance humaine et l’auteur est devenu célèbre partout dans le monde, comme aux universités Cambridge et Oxford dans le Royaume-Uni,Yale et Harvard aux Etats-Unis. Il a été invité à donner des conférences dans leurs établissements.

En vertu de son impartialle et réaliste approche de la pensée de Quranic, et en vertu de son impartial et réaliste travail de discussion et de recherches, Dr. Bucaille a amené un certain nombre d’académiciens de haut rang à s’accorder avec lui et à accepter le fait le Coran est un Livre Divin, non pas écrit par un être humain mais réellement un Livre de Révélations de Dieu Tout-Puissant à son dernier prophète, Mohamed (pbsl).

M. Bucaille est d’avis que les résultats de ses recherches sont une cause de consternation et de contrariété pour les religieux occidentaux en raison de leur exposition antérieure à la propagande fausse et factice contre l’Islam et son Prophète (pbsl), par le clergé chrétien et par les écrivains et auteurs occidentaux manquant d’objectivité. Ces gens mal orientés ne pouvaient croire que le coran est la seule Écriture qui est restée sacro-sainte et exempte de tous changements, additions et interpolations, gardant par conséquent sa pureté pour guider l’humanité de tous temps, de tous pays dans toute crise imaginable.

j

Conclusion: C’est une étude sérieuse faite à la lumière de la logique, de la science, de l’Histoire, des techniques d’étude de textes, sans fanatisme envers aucun texte en particulier et envers aucune religion. D’ailleurs, le livre ne dévoile pas celle de l’auteur qui, dans tout l’ouvrage a montré le même respect envers tous les livres et tous les prophètes, son seul souci étant de démontrer la manipulation humaine de nos Livres Saints. Certaines sources assurent que le Docteur Bucaille se serait converti à l’Islam à la suite des études qui ont mené à la rédaction de ce livre. Nous le lui souhaitons, mais cette information n’a pas pu être confirmée.  j

hjn

Pour lire le début de l’article:

Page 1: L’Islam et les Saintes Écritures

Page 2: La Bible et ses erreurs

Page 3: Le Coran et sa transmission

WEBO_ZONE=1; WEBO_PAGE=1; webogold_ok=0; if(webogold_ok==1){webogold_zpi(WEBO_ZONE,WEBO_PAGE,383943);}




Le Coran et sa transmission

18012009

Après toutes les manipulations subies par la Bible aux mains des hommes, Dieu décida de restaurer Sa Parole véridique en transmettant une Révélation claire et directe à son dernier Prophète, Mahomet (pbsl) par l’intermédiaire de l’Ange Gabriel. 

« Ô gens du Livre, pourquoi mêlez-vous le faux au vrai et cachez-vous sciemment la vérité ? » Sourate 3 : 71 

En effet, « Il y a 14 siècles à peu près, dans une retraite de méditation des environs de la Mecque, Mahomet (pbsl) reçut de Dieu, par l’intermédiaire de l’Archange Gabriel, un premier message qui fut suivi, après une longue interruption, de révélations successives s’étalant à peu près sur vingt ans. Transcrits du vivant même du Prophète, mais aussi récités par cœur par ses premiers fidèles, et plus tard par de nombreux croyants autour de lui, tous ces éléments ont été rassemblés après sa mort (632 de l’ère chrétienne) en un livre appelé depuis lors le Coran. Il contient la Parole de Dieu, à l’exclusion de tout apport humain. La possession de manuscrits du 1er siècle de l’ère islamique authentifie le texte actuel. » 

« Ne méditent-ils donc pas sur le Coran ? S’il provenait d’un autre qu’Allah, ils y trouveraient certes maintes  contradictions ! » Sourate 4:82 

page en construction …

Pour lire le reste de l’article:

Page 1: L’Islam et les Saintes Écritures

Page 2: La Bible et ses erreurs

Page 4: La Bible, le Coran et la science

WEBO_ZONE=1; WEBO_PAGE=1; webogold_ok=0; if(webogold_ok==1){webogold_zpi(WEBO_ZONE,WEBO_PAGE,383943);}




L’ISLAM ET LES SAINTES ÉCRITURES

11012009

« Chacune des 3 religions monothéistes possède un recueil d’Écritures qui lui est propre. Ces documents constituent le fondement de la foi de tout croyant, qu’il soit juif, chrétien ou musulman. Ils sont pour lui la transcription matérielle d’une révélation divine, directe comme dans le cas d’Abraham et de Moïse qui reçurent de Dieu même les commandements, ou indirectes dans le cas de Jésus qui déclare parler au nom du Père, et de Mahomet qui transmet aux hommes la Révélation communiquée par l’Archange Gabriel ».*** 

Les Musulmans croient dans les Saintes Ecritures. 

   torah203.jpg   abrahamscrolls.jpg      

  psaumesdedavid.jpg      injilsharifcoverl.jpg  

exemplaireoriginalducoran1.jpg

« Dites : “Nous croyons en Allah et en ce qu’on nous a révélé, et en ce qu’on a fait descendre vers Abraham et Ismaël et Isaac et Jacob et les Tribus, et en ce qui a été donné à Moïse et à Jésus, et en ce qui a été donné aux prophètes, venant de leur Seigneur : nous ne faisons aucune distinction entre eux. Et à Lui nous sommes Soumis”. Sourate 4:136.

« Il a fait descendre sur toi le Livre avec la vérité, confirmant les Livres descendus avant lui . Et Il fit descendre la  Thora et l’évangile«  Sourate 3:3 

« Nous n’avons envoyé, avant toi, que des hommes auxquels Nous avons fait des révélations. Demandez donc aux gens du rappel si vous ne savez pas. (Nous les avons envoyés) avec des preuves évidentes et des Livres Saints. Et vers toi, Nous avons fait descendre le Coran, pour que tu exposes clairement aux gens ce qu’on a fait descendre pour eux et afin qu’ils réfléchissent. » Sourate 16:43-44 

JK

Nous reconnaissons donc: 

1.-Le Tawrat (La Torah) : révélé directement à Moïse par Dieu -confondu par erreur dans la tradition avec le Pentateuque: les 5 premiers livres de la Bible écrits par différents auteurs mais attribués à Moïse (pbsl) par certains chefs religieux-.

torah.jpg«  Nous avons fait descendre la Thora dans laquelle il y a guide et lumière. C’est sur sa base que les prophètes qui se sont soumis à Allah, ainsi que les rabbins et les docteurs jugent les affaires des Juifs. Car on leur a confié la garde du Livre d’Allah, et ils en sont les témoins. Sourate 5:44 

« Nous avons déjà apporté a Moïse et Aaron le Livre du discernement (la Thora) ainsi qu’une lumière et un rappel pour les gens pieux. » Sourate 21:48 

L

2.-Le Suhuf révélé à Abraham (pbsl) : livre égaré ? ou Sefer Yetzirah? 

abrahamscrolls.jpg« Ceci se trouve, certes, dans les Feuilles anciennes,  les Feuilles d’Abraham et de Moïse ». Sourate 87:18-19 

« Ne lui a-t-on pas annoncé ce qu’il y avait dans les feuilles de Moïse et celles d’Abraham qui a tenu parfaitement [sa promesse de transmettre] qu’aucune [âme] ne portera le fardeau (le péché) d’autrui » Sourate 53:37-38 

hj

3.-Le Zabour (Livre des Psaumes) qui fut inspiré principalement à David (pbsl) 

psaumesdedavid.jpg« Nous t’avons fait une révélation comme Nous fîmes à Noé et aux prophètes après lui. Et Nous avons fait Révélation à Abraham, à Ismaël, à Isaac, à Jacob, aux Tribus, à Jésus, à Job, à Jonas, à Aaron et à Salomon, et Nous avons donné le Zabour à David. » Sourate 4:163 

« Et ton Seigneur est plus Connaisseur de ceux qui sont dans les cieux et sur la terre. Et parmi les prophètes, Nous avons donné à certains plus de faveurs qu’à d’autres. Et à David nous avons donné le “Zabour” . » Sourate 17:55 

n

4.-L’évangile qui fut donné à Jésus (pbsl) : Injil : un évangile de Jésus égaré ? les 4 évangiles ? le Nouveau Testament ? 

04072006nad07gospel2g701rs3b01.jpg« Et Nous avons envoyé après eux Jésus, fils de Marie, pour confirmer ce qu’il y avait dans la Thora avant lui. Et Nous lui avons donné l’évangile, où il y a guide et lumière, pour confirmer ce qu’il y avait dans la Thora avant lui, et un guide et une exhortation pour les pieux. » Sourate 5:46 

« Et quand Allah dira : « Ô Jésus, fils de Marie, rappelle-toi Mon bienfait sur toi et sur ta mère quand Je te fortifiais du Saint-Esprit. Au berceau tu parlais aux gens, tout comme en ton âge mûr. Je t’enseignais le Livre, la Sagesse, la Thora et l’évangile ! » Sourate 5:110 

hm

5.-Le Coran qui a été récité au Prophète Mohammed (pbsl) par l’Ange Gabriel

coranmanuscrit2.jpg  « Voici un Livre (le Coran) béni que Nous avons fait descendre, confirmant ce qui existait déjà avant lui, afin que tu avertisses la Mère des Cités (la Mecque) et les gens tout autour. Ceux qui croient au Jour dernier, y croient et demeurent assidus dans leur Salat. » Sourate 6:92 

untitled101.bmp« Et voici un Livre (le Coran) béni que Nous avons fait descendre – suivez-le donc et soyez pieux, afin de recevoir la miséricorde, afin que vous ne disiez point : “On n’a fait descendre le Livre que sur deux peuples avant nous, et nous avons été inattentifs à les étudier . Ou que vous disiez : “Si c’était à nous qu’on avait fait descendre le Livre que nous aurions certainement été mieux guidés qu’eux.” Sourate 6:155-157 

coran.jpg« Dis : “Même si les hommes et les djinns s’unissaient pour produire quelque chose de semblable à ce Coranils ne sauraient produire rien de semblable, même s’ils se soutenaient les un les autres”. » Sourate 17:88  

*** Extrait du livre « La Bible, le Coran et la science » du Dr. Maurice Bucaille   

Lire la suite:

Page 2: La Bible et ses erreurs m

Page 3: Le Coran et sa transmission

Page 4: La Bible, le Coran et la science

 

WEBO_ZONE=1; WEBO_PAGE=1; webogold_ok=0; if(webogold_ok==1){webogold_zpi(WEBO_ZONE,WEBO_PAGE,383943);}




La prière de Jummua

5012009

29120islam20maroc2019eme20moulayidriss20mausolee.jpgCette prière qui a lieu chaque vendredi se fait à l’heure de « Dohr » (la prière du midi) à la mosquée. Elle est obligatoire pour les hommes et les femmes peuvent y assister si elles le désirent.

Avant de s’y rendre, on doit se purifier en faisant les petites ablutions ou de préférence, prendre un bain rituel (grandes ablutions ou ghusl), comme le faisait le prophète (pbsl).

La prière est composée de 2 unités. Elle est précédée du « Khoutba » qui est le discours de l’imam, en 2 parties, séparé par une brève pause. Le khoutba a la valeur de 2 unités, afin de compléter la prière du « dohr ». Ce sermon contient des conseils visant à guider les Musulmans dans leurs affaires et leurs problèmes de la vie courante.

Pendant le discours il est interdit, même aux enfants,

  • de parler, même pour saluer
  • de manipuler un objet quelconque
  • de traverser les rangs
  • de manger et de boire
  • de bouger et de regarder dans tous les sens
  • Selon le Prophète (pbsl), celui qui commet un de ces interdits durant le discours aura fait un péché et, par conséquent, sa prière sera annulée. 

    WEBO_ZONE=1; WEBO_PAGE=1; webogold_ok=0; if(webogold_ok==1){webogold_zpi(WEBO_ZONE,WEBO_PAGE,383943);}




    Comment faire la prière?

    30122008

    petitgarconpriere.jpg

    Chaque jour, on fait les 5 prières que voici : 

    1. Sobh : que l’on fait à l’aube, avant le lever du soleil (2 rakats ou unités). 
    2. Dohr : que l’on fait à midi lorsque le soleil commence à décliner du zénith (4 rakats) 
    3. As’r : que l’on fait vers la fin de l’après-midi (4 rakats) 
    4. Maghreb : que l’on fait au moment du coucher du soleil (3 rakats) 
    5. Icha : que l’on fait la nuit avant de se coucher (4 rakats) 

    Pour un horaire précis de la salat, plusieurs logiciels sont disponibles sur internet gratuitement. À titre d’exemple, nous vous recommandons celui-ci. Pour le télécharger, cliquez sur ce lien:

    http://www.islamicfinder.org/athanDownload.php?lang=%20english 

    hgg

    L’intention : Avant de commencer, tout Musulman doit formuler intérieurement l’intention d’accomplir la prière. 

    La position : Il se tient alors debout et s’oriente vers la Ka’ba. Le lieu de la Ka’aba correspond à « Al-Qiblah » et se situe à la Mecque en Arabie Saoudite. Tous les Musulmans du monde entier doivent se diriger face à ce Lieu Saint durant leurs prières : en Haïti, nous nous tournons vers l’est.

    La prière se fait de préférence en arabe par souci de fidélité aux textes originaux.

    Vidéo de la prière

    Si vous n’arrivez pas à ouvrir la vidéo, cliquez sur ce lien: http://www.dailymotion.com/video/x13rvi_islam-coran-facile-la-priere-en-ima_eventsjghj

     k

    Les positions de la prière

    salat.jpgj

    Démonstration:

    Vidéo de la prière du midi (Dohr)

    Image de prévisualisation YouTube 

    Les étapes de la prière: 

    1. Lever les mains au niveau des épaules et en les baissant, réciter le « takbiratoul-ihram » :

    Allahou Akbar:

    Dieu est Le Plus Grand.

    Cette formule se nomme « takbiratoul-ihram »

    2. Réciter à voix basse la première sourate : « Al-Fatiha » : 

    Bismillahi rramani-rrahime 

    Au nom de Dieu,

    Le Tout-Miséricordieux, Le Très-Miséricordieux. 

    Alhamdou lil-lahi rabbi-l’alamine 

    Louanges à Allah, Seigneur de l’Univers, 

    Arrahmani-rrahime 

    Le Tout-Miséricordieux, le Très-Miséricordieux. 

    Maliki yaoumi -ddine 

    Maître du Jour de la Rétribution, 

    Iyyaka na’boudou wa iyyaka nasta’ine

    C’est Toi Seul que nous adorons, 

    Et c’est Toi Seul dont nous implorons secours   

    Ihdina-ssiratal moustakime 

    Siratal-ladhina an’amta ‘alayhime ghayril 

    maghdoubia’layhime walagballine.

    Guide-nous dans le droit chemin, 

    Le Chemin de ceux que tu as comblés de faveurs, 

    Non pas de ceux qui ont encouru ta colère, 

    Ni des égarés.  

     tfhy

    3. Puis réciter une autre sourate ou quelques versets du Coran, par exemple la sourate « Al Kawtar »:

    Bismillahi-rrahmani-rrahime

    Au Nom de Dieu,

    Le Tout-Miséricordieux, Le Très-Miséricordieux

    Inna a’taynakal-kawtar

    Nous t’avons certes, accordé l’Abondance.

    Fasalli lirabbika wa-nhar

    Accomplis la Salat pour ton Seigneur et sacrifie.

    Inna shaniaka houwa-l abtar

    Celui qui te hait sera certes, sans postérité.

    Si on fait la prière à la mosquée, on doit écouter l’imam pendant qu’il récite.  jhgjm 

    jh,

    4. S’incliner en disant:

    Allahou Akbar 

    Dieu est Le Plus Grand

    jkh 

    5. Une fois incliné (les mains sur les genoux, le dos parallèle au sol), répéter (3 fois) la formule suivante : 

    Soubhana rabbiya al’adhime

    Gloire à mon Dieu Le Tout-Puissant   

    jhjgukj

    6. Se redresser en disant : 

    Sami’allahou limane hamidah,

    Rabbana wa laka al-hamd”

    Dieu a entendu celui qui L’a loué, 

    Seigneur, à Toi les louanges.  

     ygukh

    7. Se prosterner en disant :                                                 

    Allahou Akbar 

    Dieu est Le Plus Grand

    hjg

    8. Une fois prosterné (le front, le nez, les paumes des deux mains, les genoux et les orteils, pliés face à la Qiblah, touchent le sol.), répéter (3 fois) la formule : 

    Soubhana rabbiya al-a’ala

    Gloire à Dieu Le Très-Haut

    jh 

    9. Puis, s’asseoir sur les genoux en disant :

    Allahou Akbar

    Dieu est Le Plus Grand

    Là, il est méritoire de répéter (2 fois) la formule : 

    Rabbi ighfir-li 

    Seigneur, pardonne-moi. 

    jnjk.

    10. Se prosterner une nouvelle fois en disant : 

    Allahou Akbar 

    Dieu est Le Plus Grand

    Une fois prosterné, répéter de nouveau (3 fois) la formule : 

    Soubhana rabbiya al-a’ala

    Gloire à Dieu Le Très-Haut

    jh

    • Ces 10 points constituent une unité ou rakat. 
    • Certaines prières sont composées de 2 unités, d’autres de 3 ou de 4 rakats. 
    • Les 2 premières unités se font en récitant Al-Fatiha et une autre partie du Coran. 
    • Les 3ème et 4ème rakats se font en récitant seulement Al-Fatiha. 
    • À la fin de chaque « 2 unités », il faut réciter le tachaoud. 
    • Et à la fin du dernier tachaoud, il faut réciter:  
      • «Les Salutations sur Ibrahim (pbsl) »
      • puis la formule de : « As-salam » : salutations aux fidèles à notre droite puis à notre gauche. 
    •  TACHAHOUD

      At-tahiyyatou lillah az-zakiyyatou lillah

      At-tayybatou as-salawatou lillah

      As-salamou alayka ayyouha an-nabiyyou wa

      ramatoullahi wa barakatouhou

      As-salamou ‘alayna wa ‘ala ‘ibadillahi

      as-salihina ach-hadou ane la ilaha illallah

      wahdahou la charikalahou wa ach-hadou

      anna mouhammadane ‘abdouhou wa rassoulouh.

      Les salutations sont pour Dieu

      Ainsi que les bénédictions et les bonnes choses.

      Salut à Toi, ô Prophète!

      Ainsi que la grâce de Dieu et Sa bénédiction.

      Salut à nous!

      Et aux vertueux serviteurs de Dieu

      Et j’atteste que Mohammed (pbsl)

      Est Son Serviteur et Son Messager.

           jh

        AS-SALATOU AL-IBRAHIMIYA 

        LES SALUTATIONS SUR IBRAHIM

        Allahouma salli ‘ala Mouhammadine wa ‘ala ali

        Mouhammadine kama sallayta ‘ala

        Ibrahima wa ‘ala ali Ibrahima wa barik

        ‘ala Mouhammadine wa ‘ala ali

        Mouhamadine kama barakta ‘ala

        Ibrahima wa ‘ala ali Ibrahima fil’alamina

        innaka hamidoune majid.

        Seigneur, accorde Tes salutations

        à Mohammed et à la famille de Mohammed

        Comme Tu l’as fait

        pour Ibrahim et pour la famille d’Ibrahim.

        Accorde aussi Ta bénédiction

        à Mohammed et à la famille de Mohammed

        comme Tu l’as fait

        pour Ibrahim et pour la famille d’Ibrahim

        parmi tous les mondes.

        Tu es, en vérité, le Digne de Louanges, le Glorieux.

        hj

        AS-SALAM

        SALUTATIONS

        As-salamou ‘alaykoume wa ramatoullah.

        Que la paix et la miséricorde de Dieu soient sur vous.

       jh

      À la fin de la prière, on peut rester assis et faire des invocations. 

       

       

       

       

       

       

       

       

       

       

       

       

       

       

       

       

    WEBO_ZONE=1; WEBO_PAGE=1; webogold_ok=0; if(webogold_ok==1){webogold_zpi(WEBO_ZONE,WEBO_PAGE,383943);}




    La Sunna

    27122008

    Le terme Sunna (prononcer « Sounnah ») signifie « cheminement » ou « pratique(s) ».L’acception sunnite de ce terme est, généralement, « Tradition Prophétique », ce qui contient la pratique ordinaire du prophète Mahomet, à savoir :

    • ses dires,
    • ses actes,
    • ses approbations explicites ou implicites,
    • ses qualités morales personnelles (selon certains savants du hadith comme Boukhari ou Muslim).

    La Sunna, seconde source législative de l’Islam, associée aux règles législatives du Coran qui est la première source de la loi, permet de définir la loi islamique, ou sharia.

    b 

    Les sciences de la Sunna

    Les sciences de la Sunna sont reliées aux biographes du prophète Mahomet ainsi qu’à la collection et à l’explicitation des hadiths. Elles contiennent :

    • la biographie du prophète de l’islam,
    • les dires, actes, qualités morales et personnelles du prophète,
    • les chroniques des événements auxquels le prophète a participé (batailles, exil, rencontres, etc.) ainsi que leur contextualisation,
    • les sources des hadiths (soit la chaîne de personnes ayant rapporté la tradition) ainsi que les opinions et biographies des personnes qui ont rapporté ces hadiths,
    • la connaissance des hadiths abrogés et abrogeant,
    • la connaissance des hadiths qui posent des problèmes de compréhension,
    • la connaissance des hadiths non corroborés.

    Les sciences de la Sunna étaient des sciences d’encyclopédistes qui nécessitaient une très grande rigueur, à la fois dans la collection des hadiths, mais aussi dans la recherche d’authenticité qui accompagnait cette collection.

    Les ouvrages de hadiths sont encore très étudiés aujourd’hui tout autour du monde, non seulement par les spécialistes en droit islamique, mais aussi par les musulmans soucieux de tirer des enseignements, notamment spirituels de la vie du prophète Mahomet.

    nb

    Sens étendus du mot dans le Sunnisme

    Dans certains contextes, le terme Sunna représente :

    • les pratiques religieuses surérogatoires (non obligatoires) comme la prière ou le jeûne, hors du contexte des cinq piliers ;
    • la loi islamique elle-même.

    Exemple d’utilisation du terme Sunna de façon étendue :

    • l’utilisation du siwak (petit bâton de bois que l’on frotte sur les dents) est considéré comme une Sunna, dans le sens d’un acte méritoire mais pas obligatoire ;
    • Le hadith « Celui qui déteste ma Sounnah n’est pas des miens« , rapporté par al-Boukhari et Mouslim, prend ici le sens de « religion » (le sens de ce hadith est : qui se détourne de l’Islam ne fait pas partie des musulmans).

    WEBO_ZONE=1; WEBO_PAGE=1; webogold_ok=0; if(webogold_ok==1){webogold_zpi(WEBO_ZONE,WEBO_PAGE,383943);}




    Les Fêtes Musulmanes

    27122008

    Le monde musulman utilise le calendrier hégirien qui est un calendrier lunaire, c’est-à-dire basé sur les cycles de la lune. Alors que le monde occidental utilise plûtot le calendrier grégorien qui est un calendrier solaire.

    La différence de durée entre les cycles lunaire et solaire rend difficile l’établissement de correspondances exactes des dates des fêtes musulmanes dans le calendrier grégorien longtemps à l’avance: c’est possible, à l’aide de calculs astronomiques, mais c’est l’observation à l’œil nu de la nouvelle Lune qui signale le début du mois pour les musulmans, et non tous ces calculs. 

    Or, le premier croissant de lune peut être visible à Ryad et pas au Caire, par exemple, d’où des différences de début de mois entre les pays.

    Pour vos estimations à usage personnel, il existe des logiciels de conversion  des dates d’un calendrier à l’autre. Cliquez pour essayer.

    j

    Les Fêtes Musulmanes: dates et significations

    Les 12 mois du calendrier lunaire musulman


    Présentations des grandes fêtes musulmanes


    1 – Mouharram

    Le nouvel an.10e jour – Achoura : un ou deux jours de jeûne suivant les contrées. Pour les chiites, c’est aussi l’anniversaire de la levée de l’armée de Hussein, petit-fils de Mahomet pour faire valoir ses droits de Calife.


    2 – Safar

     


    3 – Rabi al Awal

    12e jour – Fête du Mawlid-ennabaoui « Moulad », elle commémore la naissance de Mahomet.


    4 – Rabi at Tani

     


    5 – Djoumada al Oula

     


    6 – Djoumada at Tania

     


    7 – Radjab

     


    8 – Chaaban

    Laila Al-Bar’h : la nuit du pardon. Les musulmans se pardonnent mutuellement leurs fautes avant d’entamer le Ramadan.


    9 – Ramadan

    Le Jeûne : on jeûne tout le mois de Ramadan du levé du soleil au coucher du soleil.26e jour - Leïlett el Kader, La nuit du destin : anniversaire de la révélation du Coran vers 610.dernier jour – Aïd-el-Fitr ou Aïd-el-Sarir : Marque la fin du jeûne. On le célèbre par une prière commune.


    10 -C
    hawwâl

     

    11 – Dou al Qada

     


    12 – Dou al Hidjia

    le Hadj : le pélerinnage à la Mecque. Il est obligatoire un fois dans la vie du musulman s’il en a les moyens.10e jour – Aid-el-kebir : fete célébrée en souvenir du sacrifice demandé par Dieu à Abraham. Abraham devait sacrifier son fils mais au dernier moment Dieu fit remplacer son fils par un bélier. C’est la fete du « sacrifice ». Elle est célébrée 70 après la fin du ramadan.

     

    Correspondances des fêtes musulmanes avec le calendrier grégorien  

    Fête

    Date hégirienne

    Date grégorienne

     Achoura  10 Muharram 1430 7 Janvier 2009
     1er Jour de jeûne  1 Ramadhan 1430 22 Août 2009 (non confirmé)
     Lailat ul-Qadr (La Nuit du Destin)  20-29 Ramadhan 1430 10 – 19 Septembre 2009
     Aid al-fitr  1 Shawwal 1430 20 Septembre 2009 (non  confirmé)
     Jours du Hajj (pèlerinage à la Mecque)  8-13 Thw al-Hijjah 1430 25-30 Novembre 2009
     Jour d’Arafat  9 Thw al-Hijjah 1430 26 Novembre 2009
     Aid-al-adha  10 Thw al-Hijjah 1430 27 Novembre 2009

    h

    jAVERTISSEMENTS :

    • Le calendrier hégirien repose sur le cycle lunaire, c’est pourquoi l’année hégirienne est de onze jours moins que l’année grégorienne.

    • Les mois hégiriens ne sont aucunement liés aux saisons reposant sur le cycle solaire, ce qui signifie que les fêtes islamiques qui tombent au même mois chaque année peuvent arriver à des saisons différentes. Le hajj ou le mois de ramadan peuvent tomber en été ou en hiver.

    • Les différentes occasions islamiques ne tombent à la même date qu’une fois toutes les trente trois années, quand s’achève le cycle lunaire.

    • Il se peut que l’on trouve quelques petites nuances entre les différents calendriers islamiques imprimés pour plusieurs raisons :
      - Premièrement: L’absence d’un critère international pouvant confirmer la naissance de la nouvelle lune.
      - Deuxièmement: L’usage de modes de calcul divers pour la perception du croissant.
      Troisièmement: Les intempéries pouvant frapper le lieu où l’on procède à cette perception.

    C’est pourquoi il n’existe encore pas un calendrier islamique à 100% d’exactitude. La vision oculaire du croissant – vision non basée sur les seuls calculs – s’impose donc pour pouvoir déterminer quelques occasions importantes comme le premier ramadan et les jours des deux fêtes.

     

    Prévisions 2008-2011

    2008 CALENDAR OF IMPORTANT ISLAMIC DATES
    Aashura: January 18, 2008
    Ramadan: September 1 – September 29, 2008
    Eid ul-Fitr: September 30, 2008
    Hajj: December 6 – December 9, 2008
    Eid ul-Adha: December 8, 2008
    Islamic New Year: December 29, 2008 (1430 A.H.)

    2009 CALENDAR OF IMPORTANT ISLAMIC DATES
    Aashura: January 7, 2009
    Ramadan: August 21 – September 19, 2009
    Eid ul-Fitr: September 20, 2009
    Hajj: November 25 – November 28, 2009
    Eid ul-Adha: November 27, 2009
    Islamic New Year: December 18, 2009 (1431 A.H.)

    2010 CALENDAR OF IMPORTANT ISLAMIC DATES
    Aashura: December 27, 2009
    Ramadan: August 11 – September 8, 2010
    Eid ul-Fitr: September 9, 2010
    Hajj: November 14 – November 17, 2010
    Eid ul-Adha: November 16, 2010
    Islamic New Year: December 7, 2010 (1432 A.H.)

    2011 CALENDAR OF IMPORTANT ISLAMIC DATES
    Aashura: December 16, 2010
    Ramadan: August 1 – August 29, 2011
    Eid ul-Fitr: August 30, 2011
    Hajj: November 4 – November 7, 2011
    Eid ul-Adha: November 6, 2011
    Islamic New Year: November 26, 2011 (1433 A.H.)

    Quelques explications 

    Muharram

    Le nouvel an/ jour de l’Hégire : le nouvel an islamique célèbre le départ de Mohammed de la

    Mecque pour Médine, en 622.

    h

    Rabi I

    La naissance du prophète : pendant le mois de Rabi I on célèbre la naissance de Mohammed en

    570 et toute sa vie.

    lk

    Chabân

    Laila Al- Bar’h/ la nuit du pardon : les musulmans se pardonnent mutuellement tous leurs griefs pour se préparer au Ramadan

    j

    Ramadan

    Le ramadan : neuvième mois lunaire du calendrier islamique, c’est un mois de jeûne, une des

    institutions les plus populaires de l’Islam. C’est un mois sacré parce que le Coran a été révélé

    ce mois-là. Le jeûne pendant la journée est absolu, ni liquides , ni aliments solides. Le jeûne du

    Ramadan est un des cinq piliers de l’Islam. Il permet à la fois de montrer sa maîtrise de soi pour

    Dieu , d’accepter la faim en union avec les pauvres et de souder la communauté. C’est une mois

    commémoratif où l’enseignement religieux et les prières spéciales, le soir, à la mosquée, sont

    particulièrement importants.

    La fin de la journée de jeûne, au coucher du soleil, donne lieu à des fêtes. Le jeûne

    recommence au lever du soleil.

    ‘Id- Al- Fitr (ci-dessous) marque la rupture du jeûne.

    j

    Lailat al qadr/ la nuit du destin 

    C’est la célébration de la révélation du Coran à Mohammed.

    j

    Chawwal

    ‘Id al-Fitr/Petite Fête : c’est la fin du Ramadan, une grande explosion de joie. Après la prière tôt à

    la mosquée, la famille, les voisins, les amis échangent des cadeaux et partagent des repas festifs.

    Dans de nombreux pays musulmans, les croyants se rendent au cimetière sur la tombe de leurs

    proches.

    u

    Dhoul-Hijja

    C’est le mois du pèlerinage (hajj) à la Mecque.

    ‘Id al-Adha/ la fête du sacrifice : elle dure 4 jours, est célébrée dans le monde entier et indique la

    fin du pèlerinage à la Mecque ; on sacrifie des animaux et on donne la viande aux pauvres.

     

    PAGE EN CONSTRUCTION…

     

    WEBO_ZONE=1; WEBO_PAGE=1; webogold_ok=0; if(webogold_ok==1){webogold_zpi(WEBO_ZONE,WEBO_PAGE,383943);}




    5. Le Pèlerinage (le hajj)

    27122008

    41195252meccagetty416.jpg

    Le 5ème pilier de l’Islam consiste à accomplir le hajj ou pèlerinage à la Maison Sacrée d’Allah à la Mecque. Il est obligatoire pour les Musulmans qui peuvent s’en permettre les dépenses et qui sont physiquement aptes à entreprendre ce voyage. Il n’est obligatoire qu’une fois dans la vie du Musulman.

    Le hajj fut accompli pour la première fois par le prophète Ibrahim et son fils Ismaïl (pbse). Ibrahim reçut l’ordre d’appeler les croyants à faire le pèlerinage. C’est en réponse à cet appel que les Musulmans se rendent à la Mecque chaque année. Ils accomplissent les rites du hajj avec dévotion et sincérité. Ils confirment leur empressement à abandonner les plaisirs et les conforts de ce monde pour l’amour d’Allah.

    Allah prescrit aux hommes,

    comme devoir envers Lui,

    le pèlerinage à cette Maison-

    un devoir pour ceux qui en ont les moyens.

                                     Al-Imran 3: 97

    hj

    41198494arafatgetty416.jpg

    Le hajj constitue le plus grand rassemblement annuel de Musulmans. Ils viennent de tous les coins du monde pour s’assembler en Terre Sainte. Ils se rencontrent et échangent leurs meilleurs voeux.

    Le hajj est une véritable manifestation du fait que l’Islam est une religion universelle et que les Musulmans sont frères et égaux entre eux.

    hajj.jpg

    Les pèlerins portent tous le même vêtement et s’assemblent dans la plaine de Arafat. Ceci est un rappel qu’un jour, le Jour du Jugement Dernier, tous les êtres humains seront rassemblés pour se présenter devant Allah. Ils seront égaux devant Allah, excepté en ce qui concerne leur degré de piété et de droiture. Le hajj symbolise le dévouement à Allah et l’obéissance à Ses ordres.

    C’est le seul vrai pèlerinage de l’Islam, bien qu’il y ait des pèlerinages locaux, dans tout le monde

    musulman, à des tombes de saints. Il a lieu environ quarante jours après le Ramadan.

    bnv

    Les lieux : la trace des prophètes

    La Mecque est située en Arabie Saoudite, c’est là qu’est né le prophète Mahomet et qu’il a

    prêché l’Islam. Elle est le pôle historique et spirituel de l’Islam vers lequel s’orientent cinq fois par jour les musulmans en prière.

    lamecquedessin.jpg

    Dessin de la Kaaba réalisé d’après une miniature du XVIIème siècle

    La Mosquée Sainte aux sept minarets abrite les hauts lieux de l’Islam :

    la Kaaba, édifice cubique de 15 mètres de haut environ, voilé de noir, a été

    construite, dit la tradition, par Abraham et Ismaël, à l’endroit présumé où Adam

    aurait bâti le premier temple de l’humanité. L’ange Gabriel apporta lui-même la

    pierre angulaire, qui, chargée des péchés des hommes, va devenir la Pierre Noire.

    L’édifice achevé, Abraham, monté sur une pierre, le Maqâm Ibrâhîm (la station

    d’Abraham), où l’on vénère encore la trace de ses deux pieds, a convoqué tous les

    hommes présents ou à venir, à accomplir le pèlerinage.

     

    le puits de Zemzem (le bruissement de la source)

    la galerie de procession entre as-Safà et al-Marwah.

    h

    Les rites du pèlerinage

    Le pèlerinage est le cinquième pilier de l’Islam, à l’imitation du Prophète qui s’est rendu à la

    Mecque, accompagné d’un grand nombre de musulmans, le douzième mois de l’an dix de l’Hégire.

    Il inaugura alors le rite du hajj.

    hg

    La sacralisation

    Le pèlerin porte un habit particulier de deux pièces d’étoffe, blanc
    comme un linceul, sans aucune couture ; les femmes, elles, portent une
    robe très longue cousue et cachant le visage.
    Pendant la durée du pèlerinage, le pèlerin doit respecter un certain
    nombre d’interdits (ne pas se couper les cheveux, poils, ongles), ne pas
    avoir de rapports sexuels, ne pas tuer de bêtes …

    hg
    La circumambulation

    En arrivant à la Mecque, le pèlerin se rend devant la Kaaba, il en fait sept
    fois le tour en allant vers la droite en partant de la Pierre Noire.

    j
    La course

    Il doit ensuite courir entre deux buttes nommées Safâ et Marwa,
    distantes de 400 mètres l’une de l’autre ; il faut faire quatre fois l’aller et
    trois fois le retour en souvenir d’Agar, perdue dans le désert, affolée, sur
    le point de mourir de soif, et qui aurait couru entre ces deux buttes avant
    de trouver le puits sacré de Zemzem, non loin de l’emplacement de la
    Kaaba.

    h
    La station

    Le 9e jour, la foule se met en route vers le mont Arafat, situé à une
    vingtaine de kilomètres de la Mecque.
    D’après la tradition, c’est au sommet de cette montagne, qu’Adam et
    Eve, chassés du paradis, se retrouvèrent, au Djebel Arafat, la Montagne
    de la Reconnaissance.
    Mais c’est surtout un endroit sacré parce que le prophète s’y est arrêté
    pendant son pèlerinage des Adieux. Le pèlerin prie debout, de midi au
    coucher du soleil.

    oi
    La lapidation de Satan et le sacrifice

    Sur le trajet du retour, à Muzdalifa, le pèlerin fait provision de petits
    cailloux qui serviront le lendemain pour la Lapidation des stèles
    sataniques. Ce rite est basé sur un souvenir historique, celui d’Abraham,
    que Satan chercha par trois fois à faire désobéir à Dieu, lequel lui avait
    ordonné de sacrifier son fils Ismaël ; les trois fois, Abraham répondit au
    tentateur en le chassant à coups de pierres.
    Après la cérémonie de la lapidation, on procède au sacrifice des victimes
    : brebis, chèvres, moutons, ceci en souvenir du sacrifice d’Abraham, qui
    suivant la tradition, eut lieu à Mina. Mais le pèlerin immole aussi sa
    nature animale, ses passions mauvaises.

    j
    La dernière circumambulation
    Le pèlerinage se termine par un nouveau  » tawaf  » de sept tours autour
    de la Kaaba.

     
    WEBO_ZONE=1; WEBO_PAGE=1; webogold_ok=0; if(webogold_ok==1){webogold_zpi(WEBO_ZONE,WEBO_PAGE,383943);}







    .::Dieu est bon::. |
    SEL ET LUMIERE |
    islam ma vie |
    Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Jeunes Missionnaires Advent...
    | LES ETOILES DE L'EGLISE " L...
    | Messages et apparitions